samedi 30 mars 2013

Elric, tome 1 : Elric des Dragons de Michael Moorcock

Année d'édition : 2005
Edition : pocket
Nombre de pages : 198
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Melniboné, l'île aux Dragons, régnait jadis sur le monde. Désormais les Dragons dorment et Melniboné dépérit. Sur le trône de Rubis siège Elric, le prince albinos, dernier de sa race, nourri de drogues et d'élixirs qui le maintiennent tout juste en vie. La menace plane ; alors il rend visite au Seigneur du Chaos, Arioch, et conclut un pacte avec lui. Il s'engage ainsi sur le chemin de l'éternelle aventure : le Navire des Terres et des Mers le porte à la cité pestilentielle de Dhozkam, et son destin le pousse à franchir la Porte des Ténèbres ; au-delà, deux épées noires attendent leur maître et leur victime...





Elric est un empereur troublant pour son peuple. Chétif et albinos, il n'a aucun des traits de caractère de ces prédécesseurs. Au contraire. Elric n'aime pas la torture gratuite et il préfère de loin étudier et passer son temps avec Cymoril sa cousine dont il est amoureux et qu'il envisage d'épouser un jour. Mais c'était sans compter sur son cousin, le frère de Cymoril, Yyrkoon qui voit d'un mauvais oeil que l'empereur ne suit pas les coutumes de leur peuple. Dès qu'il en aura les moyens, ce dernier fera tout pour prendre le trône qui l'attire tant.

Elric des dragons est une saga que je possède depuis pas mal de temps dans ma PAL, mais que je n'avais encore jamais osé lire par peur de m'ennuyer ou de trouver le style trop vieillot. Alors certes, le style de Michael Moorcock est particulier, mais il n'en est pas pour autant indigeste et rend la lecture plutôt agréable. On sent pourtant que ce roman a déjà du vécu en comparaison de la fantasy actuelle, mais son atout majeur, si ce n'est pas le style, c'est son héros et l'histoire qu'il nous propose.

L'histoire d'Elric est très courte et très rapide. Le premier tome ne fait même pas 200 pages, mais l'écriture est assez petite donc on met tout de même entre deux et trois heures pour le lire. Un roman court, mais si vivant ! En si peu de pages, on s'attache à Elric et on le comprend, on vit avec lui une aventure incroyable qui l'emmène dans des endroits sombres, troublants, magiques et effrayants. Avec lui on se met en quête d'un navire façonnait par des démons et qui a certaines particularités non négligeables en temps de guerre. On s'arme ensuite de patience pour retrouver sa belle Cymoril, enlevée et empoisonnée et enfin on se met en quête d'une épée magique façonnait par un grand démon du chaos. Que d'aventure pour un si petit livre ! On a vraiment peu le temps de s'ennuyer sans pour autant se sentir submergé d'aventures.

Car tout lecteur aime à se reposer un peu pour reprendre son souffle ! Sur l'histoire je n'en dirais pas plus si ce n'est que j'ai beaucoup apprécié ma lecture et que je sais que je lirais la suite dans le courant de l'année pour en découvrir davantage sur ce héros si particulier. Ni bon, ni mauvais, assez faible et pourtant possédant un énorme pouvoir. Un héros qui ne survit qu'en se gavant de potion pour le maintenir en vie, si chétif qu'il soit. Une étonnante surprise dont je serais au rendez-vous pour la suite !
Ma note :






2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout, il a l'air très sympa ! Tu me fais enviiie ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est très sympa, mais assez particulier ^^

      Supprimer

Laisser une trace!