samedi 8 décembre 2012

L'automne meurtrier de Andrea Ellison

Année d'édition : octobre 2012
Edition : harlequin ( Mosaic)
Nombre de pages : 448
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Par une sombre soirée d’octobre, le lieutenant Taylor Jackson est appelée sur plusieurs scènes de crime dans un quartier chic de Nashville. Sur place, elle découvre les corps sans vie de sept adolescents, marqués de symboles occultes. Une vision d’horreur qui obsède Taylor, partagée entre colère et angoisse à l’idée que le tueur puisse frapper de nouveau. Elle doit agir vite, très vite. Mais aussi avec prudence, car le meurtrier est manifestement aussi incontrôlable qu’imprévisible. Or, Taylor a beau se concentrer de toutes ses forces sur le peu d’indices dont elle dispose – les dessins mystiques laissés sur les corps des victimes –, l’enquête piétine. Déterminée, elle plonge alors dans les ténèbres de la macabre affaire. Au risque de voir son équilibre menacé, malgré le soutien que lui apporte Jack Baldwin, le brillant profileur du FBI avec qui elle est fiancée. Car Taylor le sait : c’est le prix à payer pour comprendre comment un être machiavélique, animé d’une rage débridée, en arrive à commettre de telles atrocités. Et pour trouver le tueur, elle devra d’abord s’en approcher…


Taylor Jackson est lieutenant. Depuis peu, elle redirige son équipe d'enquêteurs. La nuit d'Halloween, elle se voit demandée sur les lieux d'un crime troublant. Un adolescent est retrouvé mort dans sa chambre, un pentacle dessiné gravé dans sa chair. Alors qu'elle et son équipe envisagent un simple suicide, d'autres corps sont découverts dans les mêmes positions ou presque et avec de trop nombreuses similitudes pour que ce soit un hasard. Taylor comprend très vite qu'elle a à faire à un dangereux psychopathe qui n'a pas dit son dernier mot. Et lorsque ce dernier contacte la presse pour leur donner le lien d'une vidéo où on découvre les meurtres, Taylor n'a plus le droit à l'erreur. Elle n'a que peu de temps pour mettre la main sur les meurtriers, d'étranges gothiques qui veulent nettoyer la ville selon leur principe.

L'automne meurtrier est un roman qui est vraiment plaisant à lire. Le style est assez vif et fluide. L'auteur nous permet d'entrer dans la tête de plusieurs personnages pour mieux comprendre leur réaction et tenter nous-mêmes d'anticiper ce qu'ils vont faire tout au long de l'histoire. J'ai apprécié ce côté-là qui donne un côté très humain pour certains d'entre eux, alors que pour d'autres, ils apparaissent comme des victimes et des bourreaux en même temps. L'immersion est assez rapide, les bases sont vite et bien posées. La construction du récit est intelligente même si j'ai regretté que l'on sache trop vite qui étaient les coupables, j'aurais aimé un peu plus de suspense. Ceci dit, si l'auteur a agi de la sorte c'est pour une raison bien précise : nous faire entrer dans la tête de ces psychopathes qui tuent pour se protéger et surtout par plaisir. Un certain suspens est toutefois maintenu jusqu'au bout quant à la façon dont la police résoudra l'affaire. 

Autre point sympathique, c'est la seconde intrigue de ce roman qui concerne John Baldwin, profileur et l'amant de notre héroïne. Très vite il est appelé à Quantico pour être entendu sur une enquête qu'il a mal mené et qui a causé la perte de plusieurs de ses hommes. Une enquête un peu similaire à la première puisque là aussi, les victimes sont des mineurs, des petites filles qui se font enlever et assassiner quelques jours après par un dangereux criminel. Même si cette enquête n'apporte rien de concret à l'intrigue principale, elle joue beaucoup sur les relations que vont par la suite, sans doute, entretenir nos deux héros qui se retrouvent séparés et confrontés à leurs démons intérieurs. Une belle idée et une sacrée performance puisque cela ajoute au côté addictif du roman.

De l'intrigue donc, j'ai grandement apprécié la tournure qu'elle prend, même si j'ai trouvé que parfois, l'auteur en faisait trop au niveau de la mythologie et des croyances occultes. Parce qu'en fait, tout au long de ma lecture, j'hésitais quant à savoir si la magie était réelle ou non. Si les gothiques s'imaginaient avoir ce pouvoir destructeur tout comme la sorcière Ariane qui sait beaucoup trop de choses.
Je pense en toute honnêteté que ce roman plaira à un large public, seulement je le déconseillerais aux âmes sensibles puisqu'il y est question d'inceste, de viol et de pédophilie, des thèmes qui peuvent vite troubler certains lecteurs.

J'ajouterais que les personnages sont profonds et concrets, dans le sens où on arrive très vite à s'attacher à eux et à s'imaginer si nos réactions seraient similaires. Même s'il s'agit d'un quatrième tome, il n'est pas nécessaire d'avoir lu les précédents puisqu'il s'agit d'une enquête nouvelle, même si cela permet de comprendre les relations entre certains personnages.

En bref, c'est un très bon thriller que nous offre l'auteur ! Du suspens, des meurtres sauvages, un brin d'occulte et une enquêtrice attachante, un savoureux cocktail !

Ma note :



4 commentaires:

  1. J'adore ton avis Louve !!!! Ce livre m'a fait envie dernièrement et je dois dire que les avis sont plutôt positifs! Ah que vous me tenter vilaine... bisous xox

    RépondreSupprimer
  2. Ouf, les thèmes abordés sont dur... je ne sait pas si je le lirais, mais j'aime beaucoup ton avis!!

    Bizouxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Se1ena ^^

      Oui les thèmes sont durs, mais le roman reste très abordable!

      Supprimer

Laisser une trace!