dimanche 2 décembre 2012

Du sang sur la plume Lionel Olivier

Année d'édition : 2011
Edition : Amalthée
Nombre de pages : 218
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
La police auxerroise est face à des assassinats en série de femmes avec pour seul indice une plume que chacune d’elle a en bouche. Même modus operandi mais aucun lien entre les meurtres. Le policier chargé de l’enquête est en proie à une affaire complexe et qui laisse place à beaucoup de doutes. La difficulté s’accroit lorsque la presse insinue qu’il est directement visé voire indirectement responsable de ces monstruosités. Ebranlé, cette enquête devient prioritaire pour Demontigny malgré les bâtons qu’on lui met dans les rues au sein même de la police. Le jeu du chat et de la souris s’installe entre le tueur et lui.

Le commandant de police Michel Demontigny se voit enquêter sur un meurtre troublant. Aucune empreinte, mais surtout aucun suspect. Pour seul indice, il découvre dans la bouche de la victime une plume de bécasse. Ce qu'il pensait être un crime isolé va se révéler le fait d'un serial killer qui lui en veut personnellement. Michel va devoir supporter toutes ces femmes qui meurent autour de lui sans qu'aucun indice ne leur soit apporté. Lui et son équipe sont vite dépassés par les événements. Et lorsque le serial killer le contacte pour lui annoncer que lui seul peut tout arrêter, Michel croit devenir fou.
Du sang sur la plume est un petit roman qui étonne. Bien construit et bien ficelé dans son ensemble, le style de l'auteur est fluide et vraiment agréable à lire. Les descriptions des scènes de crime et de la manière dont fonctionne la police sont maîtrisées et assez documentées pour que le lecteur se prenne au jeu et enquête à son tour. Le seul reproche que j'aurais à faire sur la forme, c'est les problèmes de ponctuations, par exemple les triples points d'exclamations en fin de phrase, chose que je n'apprécie pas et surtout les tirets manquants pour les dialogues, chose qui fait que parfois je ne savais pas qui parlait.
De même, le roman souffre de quelque monologue trop long et je ne crois pas qu'on laisserait un dialogue se dérouler de la sorte, puisque l'Homme est enclin à toujours vouloir revenir sur quelque chose ou à reprendre son interlocuteur. Mis à part ces petits détails, l'histoire a su me convaincre.
J'ai apprécié l'histoire que nous offre Lionel Olivier. C'est un roman policier fort sympathique et avec des meurtres réalistes et bien décrits. L'enquête va énormément piétiner pour nos policiers qui très vite seront à court d'idées puisqu'ils feront appel à une profileuse pour les aider à dresser un portrait psychologique du meurtrier. Cependant, j'ai trouvé que l'enquête mettait un peu trop de temps à avancer. Je me demandais ce qu'ils attendaient tous à rester là, attendant que tout se passe. Mais peu à peu j'ai vu où l'auteur voulait en venir. Transformer son héros en personnage torturé et fatigué qui n'arrive plus à tenir le coup face aux accusations qui pèsent sur lui. Trouver le coupable en devient vital pour lui et ça l'obsède et j'ai trouvé que sa personnalité était bien mise en avant, laissant trop de personnages de côté. Aussi je crains qu'un lecteur qui n'apprécie pas le personnage principal ne parvienne pas à s'identifier à un autre puisqu'ils sont tous mis au second plan. Dommage.
Si les meurtres et l'enquête m'ont plu, c'est le héros qui a davantage su me captiver. Mais pas la découverte du serial killer. Certes c'est une révélation intéressante, mais j'ai trouvé que c'était trop recherché et donc que ça manquait de crédibilité surtout lorsque l'auteur a voulu terminer son roman de manière à ce que notre héros se retrouve confronté au tueur. Je n'y ai pas cru un instant et c'est bien dommage. Les dialogues de fin de roman sont du surplus et je pense que l'auteur a vraiment souhaité combler les vides et répondre à toutes les questions au détriment de l'originalité de son ouvrage. Comme on dit chez moi : point trop n'en faut !
En bref, j'ai tout de même été séduite, et c'est un bon ouvrage. Du suspense, des meurtres, un héros humain et soumis à de rudes épreuves, mais pas assez d'approfondissement des personnages secondaires et une fin qui se voulait trop remplie forme un mélange qui fonctionne pour tout amateur de roman policier !
Ma note :

6 commentaires:

  1. Tu as moins aimé que moi mais tout de même :p

    Merci Louvette ! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais de rien jolie Ayma ^^ Ce fut une lecture rafraichissante !
      Bisous !

      Supprimer
  2. Super ton avis Louve ! Je souhaitais lire celui-ci et tu m'a encore plus convaincu ! En tout cas à date, j'ai lu des avis plutôt positif donc c'est bon signe... bisous xox

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bisous froggy ^^ j'espère que tu auras l'occasion de le lire !

      Supprimer
  3. Bonjour, retrouvez les auteurs de thrillers, de romans policiers sur le nouveau site polar/noir bibliometrique.com que je vous invite à visiter. A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour l'information, j'irais y faire un tour ^^

      Supprimer

Laisser une trace!