mercredi 21 novembre 2012

Le journal perdu de Bram Stoker de Elizabeth Miller & Dacre Stoker

Année d'édition : 2012
Edition : j'ai lu
Nombre de pages : 342
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
La récente découverte d'un journal intime appartenant à Bram Stoker a bouleversé ce qu'on croyait savoir du père de Dracula. Prises entre 1871 et 1881, ces notes captiveront aussi bien les inconditionnels de ce chef-d'oeuvre que les amateurs de littérature gothique.
Méticuleusement retranscrit et étudié, ce texte offre un aperçu nouveau et intrigant de la nature complexe de l'auteur, de ses pensées et du développement de son style. Assistés par une équipe de chercheurs, Dacre Stoker et Elizabeth Miller ont habilement fait correspondre le contenu de cet ouvrage avec son travail ultérieur, plus particulièrement Dracula.
Curiosité, songes et anecdotes : la genèse d'un homme et d'un mythe fascinant.


À travers ce journal, Bram Stoker y inscrit des phrases qui l'inspirent ou deviendront par la suite le fil directeur de certains de ses ouvrages.


Le journal perdu de Bram Stoker est une biographie assez particulière. Elle permet aux fans de l'auteur de comprendre qui était l'auteur et où il puisait son inspiration. Au travers de quelques notes et phrases lâchées de-ci de-là, on apprend par exemple que Bram Stoker avait beaucoup d'humour et une imagination débordante. Imagination qui contrebalançait avec le manque de confiance en lui dont il faisait preuve à l'époque et qui est palpable avec ses notes.

Si le contenu est intéressant, il en demeure pourtant quelquefois décousu et sans réel intérêt pour ceux qui cherchent à comprendre d'où est vraiment né Dracula. Le tout est très documenté et ne possède aucun réel fil conducteur. Parfois ses notes n'ont aucun lien entre elles, et on comprend rapidement que ce journal n'avait pas pour vocation d'être lu par d'autres que par lui.

Certains passages sont d'ailleurs beaucoup plus intéressants que d'autres et peuvent conduire le lecteur à s'ennuyer devant les petites anecdotes que Bram Stoker a mémorisées dans ce journal.

J'ai regretté qu'il n'y ait pas davantage d'éléments pour nous rappeler Dracula si ce n'est qu'en effet l'auteur avait une réelle passion pour l'écriture tout comme ses personnages de Dracula qui écrivait souvent dans leurs journaux respectifs.

Seule une partie de cette biographie nous donne des éléments sur Dracula et c'est bien là mon plus grand regret. J'en attendais davantage, non pas que comprendre l'auteur ne soit pas intéressant, mais c'est davantage la genèse du mythe de Dracula que je voulais comprendre et si l'auteur nous donne quelques éléments de réflexions, son journal est avant tout personnel et axé sur ses états d'esprits et pensées.

Un ouvrage qui intéressera certains lecteurs pour le contenu historique qu'il contient sur le père de Dracula, mais qui ennuiera les fans du vampire à la recherche d'éléments de réponse.

Ma note :




5 commentaires:

  1. ça va ton avis reste sympa tout de meme, meme si tu semble déçue de cette lecture. je dois avouer que du coup je ne me laisse pas tenter car mon envie était de savoir comment il en est venu à écrire dracula...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je ne vais pas dire que je n'ai pas du tout aimé, ça serait faux. Il y a des choses intéressantes dans cette biographie ^^

      Supprimer
  2. Ouf, je crois que je m'ennuierais avec cette lecture, le manque de fil conducteur me refroidis, je passe mon tour ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui ce sont davantages des notes écrites par-ci par-là qu'une intrigue comme dans les romans ^^

      Supprimer
  3. Bon t'es pas emballée mais si j'ai le temps, la fan que je suis tentera de lire ce livre :p J'veux voir si on trouve l'explication du pourquoi Drakul (le diable, Vlad Tepes) et la maladie du sang de certains roumains se sont rejoints :p

    Bisous

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!