mardi 9 octobre 2012

The earl and the fairy tome 1 de Ayuko

Année d'édition : 2012
Edition :Glénat
Nombre de pages : 192
Public visé : tout public
Quatrième de couverture :
Lydia Carlton est une doctoresse des fées vivant dans l’Angleterre victorienne. Elle tient son métier de sa capacité unique à voir et communiquer avec les êtres féeriques. En faisant un voyage en direction de Londres, elle fait la rencontre du séduisant Edgar J. C. Ashenberg. Apprenant que ce dernier est à la recherche d’un trésor qui s’avère être une épée légendaire, Lydia se décide, un peu sous la contrainte, à le suivre dans son long voyage. Leur périple va vite se transformer en une fabuleuse aventure. Mais une question taraude Lydia. Pourquoi Edgar veut-il retrouver cette épée et quel usage veut-il en faire ?
 
 
 


Lydia Carlton est docteur en féérie. Seulement au XIXe siècle, plus personne ne croit aux fées. Accompagnée de son chat Nico qui est en réalité une fée, tous la trouvent bizarre. Alors qu'elle lit son courrier, elle tombe sur deux choses intrigantes : la première est un avis de recherche pour un dangereux voleur armé. La seconde est une lettre de son père qui l'invite à Londres pour les fêtes de Pâques. Ravie, elle décide de s'y rendre et, une fois à destination, un jeune homme du nom d'Huxley se présente comme envoyé par son père pour l'accompagner jusqu'à chez lui. Lydia, pas inquiète le moins du monde va donc le suivre sur un bateau où un étrange autre jeune homme la supplie de l'aider à s'échapper, car Huxley est un homme de la mafia et l'a fait prisonnier tout comme elle l'est elle aussi sans le savoir. Grâce à une ruse, ils vont parvenir à s'échapper. La doctoresse en féérie ira de surprise en surprise lorsque cet étrange garçon se présente comme étant le comte Edgard Ashenbert et qu'il lui avoue avoir besoin de son aide pour retrouver la noble épée qui lui permettrait de récupérer son héritage en tant que descendant du chevalier bleu. Lydia va devoir choisir entre aider cet étrange personnage qui semble-t-il est dangereux et peu fiable ou faire confiance à un groupe d'hommes qui cherchent à la prendre en otage. Mais n'est-elle pas prisonnière dans tous les cas ?

Ayuko nous propose ici un manga de qualité. Esthétiquement c'est travaillé et très agréable à regarder. Les mouvements des personnages sont fluides, les différents lieux sont assez bien dessinés et évite l'effet de vide autour des protagonistes. L'histoire avance avec rythme et permet de savourer l'évolution grâce à ces petites révélations parsemées de-ci de-là pour nous éviter de sombrer dans l'ennui. Pour un premier tome, il y a de l'action, des rebondissements, une héroïne pleine de charme et de naïveté comme on en trouve en général dans les shôjo et les lecteurs pourront apprécier l'humour de la fée Nico qui a pris l'apparence d'un magnifique chat suivant sa maîtresse partout.
En tant que lecteur on est dans le doute comme Lydia sur les réelles motivations de tous ces inconnus qui ont besoin d'elle et de ses facultés en féerie.
Beaucoup de mystères planent après lecture de ce manga qui ravira les amateurs du genre. Une très bonne lecture détente, on aurait tort de se priver ! 

Ma note :  

1 commentaire:

  1. J'avais adoré the Earl and the Fairy j'ai même vu l'anime. Contente que tu ai aimé aussi !

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!