jeudi 4 octobre 2012

Les chroniques de Siala: Tome 1 Le rôdeur d'ombre de Aleksei Pekhov

Année d'édition:Mai 2012 
Editions : J'ai lu
Nombre de pages : 507
Quatrième de couverture
Après des années de paix, l'Innommable se réveille... Jamais les Terres désolées n'avaient connu pareil rassemblement ; des milliers de géants, d'ogres et d'autres créatures maléfiques unissent leurs forces pour la première fois de l'histoire sous une bannière unique. Bientôt, l'Innommable et ses armées immondes seront aux portes de la cité d'Avendoom. À moins que Harold l'Ombre, Maître Voleur, ne trouve un moyen de les arrêter. Fantasy épique de haute volée, hommage à J.R.R Tolkien et à Michael Moorcock, Les Chroniques de Sida narrent le destin sans pareil de Harold l'Ombre, le voleur à qui un roi a demandé de sauver le monde. Secondé dans sa quête par une princesse elfe, dix Coeurs sauvages - les combattants les plus valeureux que les Terres désolées aient jamais comptés - et un bouffon aux multiples surprises, Harold doit réussir là où des armées de guerriers et de mages ont échoué. S'il ne parvient pas à s'emparer de la Corne d'Arc-en-Ciel, le seul artefact magique assez puissant pour faire obstacle aux forces de l'Innommable, l'humanité pourrait bien vivre ses dernières heures...




Harold L'ombre est un voleur reconnu. Son talent est tel que beaucoup font appel à lui, car rien ne lui est impossible. Lorsque le tavernier Gozmo lui confie le vol d'un étrange bibelot et qu'Harold est témoin d'un meurtre, très vite le voleur comprend qu'on l'a testé. Et chose plus étrange encore, c'est le roi qui en est responsable et qui l'invite à un entretien pour discuter avec lui. Si seulement les problèmes s'arrêtaient là! Mais en dérobant cet objet, Harold va se mettre un dos un étrange démon et un groupe de Doralissiens ! Pour leur échapper et retrouver sa tranquillité, on ne lui demande que deux choses : retrouver le "cheval" qu'on pense qu'il a volé et récupérer la corne d'Arc-en-Ciel chez l'ennemi pour tenter une fois encore de détruire L'Innommable, l'ennemi de plusieurs peuples, qui lentement se réveille tout en soulevant une incroyable armée. Mais est-ce vraiment à la portée d'un simple voleur ?


Les chroniques de Siala fut une lecture ensorcelante. Il y a des romans qui se lisent quasi non stop tant on se sent concerné et happé par l'intrigue et l'univers. Ce fut le cas ici. Grâce à une plume fluide et vive et à l'utilisation d'un narrateur interne via le héros Harold L'Ombre, très vite on entre dans le roman. Au bout d'une vingtaine de pages, j'appréciais déjà le héros et sa personnalité. C'est un roman à la portée de tous, adolescents comme adultes sans aucun problème. Ici le tout est intelligent puisque les scènes d'actions sont justement dosées pour éviter une trop grande accumulation tout comme les passages descriptifs qui m'ont vraiment plu.

La plus grande force du roman réside dans son intrigue. Les grandes lignes de cette saga laissent penser que notre héros va très vite se mettre en route avec de nombreux compagnons pour retrouver un objet servant à affaiblir l'ennemi. Dans ce premier tome, l'auteur a compris qu'il fallait un peu innover et ne pas endormir le lecteur dès le début. Aussi l'épopée ne débute vraiment que dans les dernières pages du roman. 
Cependant, aucun temps mort n'est accordé dans ce premier opus. Des vols, des meurtres, des batailles, de la magie, des ruses... notre héros va très vite se montrer ingénieux et rusé pour réussir à se sortir d'un tas d'ennuis qu'il n'a même pas désiré. Cela nous laisse bien le temps de le découvrir et de comprendre l'importance de sa future quête. Parce que j'avouerais que ce qui me lasse un peu en fantasy ce sont les sagas dont les trois quarts du temps nos héros sont en chemin et ne font que discuter et dormir à la belle étoile. J'aime avoir de l'action et découvrir des choses plus ou moins différentes, même si devant le nombre de romans de fantasy qu'il existe, innover reste difficile. 
Bref dans ce premier opus aucun temps mort. On ne s'ennuie pas et on fait connaissance avec tous nos personnages en douceur pour mon plus grand plaisir dont certains vont très vite se démarquer. Notre héros se voit confier un contrat par le roi et on pourrait lui dire de le refuser, mais non puisqu'il a le choix entre l'accepter ou finir le reste de ses jours en prison. Jusque-là rien d'innovant en somme, mais l'auteur ajoute de nombreux petits détails qui rendent ce premier tome presque parfait ( il l'est en tout cas pour moi ^_^).
Que demander de plus ? De la magie, des fantômes, des zombies, des démons, des batailles, des morts, beaucoup d'humour, ce roman est une petite pépite et j'ai vraiment savouré ma lecture. Certains demanderont et l'histoire d'amour alors ? Eh bien non, il n'y en a pas une seule dans ce premier tome et j'avoue que c'est tant mieux ! 

Les personnages sont multiples et apportent une touche d'humour à ce premier opus. Le héros qui au final n'en est pas un, puisqu'il n'est qu'un voleur, certes rusé et habile, mais pas un combattant hors pair. Je l'ai trouvé assez taciturne par moment, un peu comme s'il subissait réellement cette épopée. De plus savoir qu'il n'est pas seul dans sa tête m'a beaucoup amusée. Je n'en dirais pas plus, à vous de le découvrir ! Kli-Kli le bouffon du roi qui va accompagner Harold est vraiment un phénomène. Drôle, perturbant, agaçant, détestable, il n'hésitera pas à en faire voir de toutes les couleurs à nos héros. Il se sera pas sans rappeler le Fou de la saga l'assassin royal avec certaines de ses énigmes ! Sauf qu'ici le bouffon du roi est un gnome à la peau verte ! Miralissa la princesse elfe est sympathique, mais trop en retrait dans ce premier opus pour vraiment la cerner. Les coeurs sauvages m'ont plu parce qu'ils ont une unité parfaite entre eux et pourtant ils sont très différents les uns des autres.

En bref, un premier tome que j'ai adoré et dévoré et dont il me tarde de lire la suite !


Les couvertures étrangères :



4 commentaires:

  1. Tu m'as convaincue, ce sera un de mes prochains achats je pense ! et j'adore les couvertures étrangères !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis fan aussi des couvertures étrangères! Un excellent premier tome ! Hâte de lire la suite!

      Supprimer
  2. Super ton avis Louve... Tu nous donne vraiment le goût de découvrir ce héro! De connaître cette superbe personnalité... Ça parait que tu as aimé ta lecture! En regardant les autres couvertures, je dois dire que celle du haut n'est pas ma préférée même si elle est très belle ...J,aime bien la deuxième (turquoise) et la troisième (sur rocher)!!!
    Bonne lecture et bisous xxx

    RépondreSupprimer
  3. bien tentant avec cet avis!!! je le note!

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!