dimanche 14 octobre 2012

Le Soupir des roses de Sharon Sala

Année d'édition : 2006
Edition : Harlequin (mira)
Nombre de pages : 423
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
" Il frappe au hasard, sans prévenir. Ses victimes : des passants qui ont eu le malheur de déclencher sa folie meurtrière. Sa signature : une rose rouge sans épines abandonnée sur le lieu du crime... " Ce détail, pourtant caché à la population, Gabriel Donner le connaît. Depuis peu en effet, il est la proie de terrifiants cauchemars qui lui montrent ces meurtres au moment même où ils sont commis. Pire encore : à chaque fois, il émerge de ces rêves couvert de sang ou de terre, et surtout incapable de se remémorer ce qu'il a fait durant la nuit... Hanté par la peur de devenir fou, Gabriel fait alors appel à Laura Dane, une spécialiste des phénomènes psychiques. Elle seule peut l'aider à comprendre ce qui lui arrive, et il est prêt à tout entendre plutôt que de rester dans l'incertitude. Même s'il lui faut pour cela accepter d'être l'assassin recherché par toute la police d'Oklahoma City...


J'avais besoin d'une petite lecture détente et sympathique, mais surtout j'avais encore envie d'un thriller. Aussi j'ai ressorti ce roman de ma PAL. Au final, ce fut une lecture sympa, mais sans plus.

Gabriel a réchappé d'un accident de voiture dont hélas ses parents sont tous deux décédés. Depuis qu'il est sorti du coma, il entend une voix qui le supplie de l'aider et il est victime de rêves où il se voit tuer des gens et déposer une rose avec une tige sans épine sur les corps. Croyant perdre les pédales, il découvre que les meurtres ont réellement lieu. Son oncle décide de l'aider en appelant Laura Dane une spécialiste de ce genre d'événements. Elle va tâcher de découvrir pourquoi Gabriel subit ses rêves et voir si oui ou non il en est responsable. Est-il le meurtrier surnommé le prince charmant ?

Ce roman qui se lit très vite fut sympa. Je n'avais encore jamais lu de thriller des éditions Harlequin et de la sous collection Mira et j'avais peur de lire une quantité de scènes érotiques un peu niaises, mais en fait rien de tout ça. Il s'agit davantage d'une enquête menée par nos héros et la police pour stopper ce meurtrier qui ne se contrôle pas. Même si j'ai trouvé le roman sympa j'ai trouvé le final trop trop prévisible. Je savais déjà quel était le lien entre Gabriel et le tueur, l'auteur ne cachant pas son jeu et c'est dommage parce que j'aurais aimé être surprise.

L'enquête avance trop lentement et sans l'intervention de Gabriel, les policiers pataugeraient encore. La relation Gabriel et Laura est trop rapide. Ils deviennent trop vite amants et amoureux alors qu'au vu des circonstances, j'aurais préféré qu'ils y aillent plus en douceur. Ce que j'ai plutôt apprécié ce sont les dons de Laura qui lui donnent des visions et lui permettent de savoir un peu ce qu'il va lui arriver d'ici quelques jours.

Je n'ai pas grand-chose de plus à ajouter. C'est une lecture qui détend avant tout et qui ne nous fait pas réfléchir. Exactement ce dont j'avais besoin. Mon avis est donc court, mais vu la rapidité de lecture de ce roman, il y a très peu de choses à en dire véritablement. Un air de déjà-vu au niveau du scénario, des personnages sympa et attachants, une enquête qui piétine et un final décevant, voilà ce qu'on peut en dire.

Ma note :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!