dimanche 11 mars 2012

Les Fourberies de Scapin de Molière

Année d'édition: 2003 (cette édition)
Editions : Librio
Nombre de pages : 179
Quatrième de couverture
Branle-bas de combat dans les ruelles napolitaines ! Octave a, en secret, épousé Hyacinthe, la jeune femme qu'il aime, mais voilà que son père a décidé à son tour de le marier à une inconnue ; quant à Léandre, c'est Zerbinette qu'il aime, mais son père en a lui aussi décidé autrement. Alors, que vont bien pouvoir faire ces deux jeunes gens sans le sou contre la puissance et l'autorité de leurs barbons de pères ? Faire appel à Scapin, bien sûr, le valet bondissant et malicieux, joueur et beau parleur : rien de tel que l'un de ses nombreux tours pour retourner la situation !
Personnage clef de la commedia dell'arte, Scapin est de tous les coups pendables, de toutes les comédies : rien d'étonnant à ce que Molière l'ait choisi pour animer l'une de ses farces les plus enlevées. Rien d'étonnant non plus à ce que cette pièce ait été l'une des plus jouées et des plus applaudies du répertoire de Molière : son humour universel continue de divertir même les pince-sans-rire.

Mon avis :

 

J'avais eu l'occasion de lire cette pièce de théâtre très jeune, au collège et j'avais interprété le rôle de Scapin par la même occasion. Autant dire que j'ai pris beaucoup de plaisir à relire cette pièce de théâtre qui demeure l'une de mes favorites!

Molière écrivait à merveille ses pièces de théâtre. L'humour est omniprésent et les situations vraiment drôles! C'est un bonheur que de se plonger dans ces lectures!

L'histoire est loufoque mais au final traité avec beaucoup d'intelligence ce qui fait que forcément on a hâte de connaître le dénouement parce qu'il est toujours très amusant. Les fourberies de scapin m'a plu puisque c'est une histoire d'amour, de vengeance et d'énormes quiproquos auquel on a droit.
Comme toujours Molière aime utiliser un personnage avare ici en tant que Géronte, un rusé coquin, Scapin et toute une panoplie de personnages aussi drôles et attachant. Scapin est vicieux, rusé et sans foi ni loi puisqu'il n'hésite pas à faire du mal autour de lui pour régler le problème de certains personnages qui font appel à lui. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé les inventions de Scapin pour échapper aux punitions qu'on souhaite lui donner!

En bref, il m'est difficile de critiquer cette pièce de théâtre parce que je l'adore et je la trouve très bien construite! A lire et à relire sans modération!



3 commentaires:

  1. Ah, le théâtre... Je me souviens que durant ma scolarité, c'était les seules lectures imposées qui ne me gênaient pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pareil pour moi je prenais beaucoup de plaisir avec le théâtre!

      Supprimer
  2. Je me souviens qu'à l'adolescence j'avais toujours de la misère à lire des pièces de théâtres même si j'adorais en voir et en jouer. Ce n'est que durant mes études post-secondaires que je me suis mise à en apprécier la lecture.

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!