jeudi 12 janvier 2012

October Daye tome 1 : la malédiction de la rose de Seanan McGuire

Année d'édition: juin 2011
Editions : pygmalion
Nombre de pages : 384
Quatrième de couverture :
Quand j'ai compris ce qu'elle était en train de faire,
il était déjà trop tard. J'avais entendu le début
de l'incantation... je devais l'écouter jusqu'à la fin.
J’avais tout pour être heureuse : un mari, une petite fille, un job... Une vie normale quoi. Sauf que je suis une changeling, je suis à moitié faëe.
J’ai tout perdu, d’un coup d’un seul, et tente de me reconstruire. Je ne demande rien à personne et m’occupe de mes oignons... Seulement, rester sourde à la magie lorsqu’elle coule dans vos veines n’est pas si simple. Merci sortilège, me voici obligée de poursuivre un assassin !
Mon avis:
Je tiens en premier lieu à remercier les éditions Pygmalion pour cette découverte. J'ai commencé ma lecture sans à priori puisque je ne connaissais ni le roman ni l'auteur et que je n'avais encore lu aucune critique de cette saga.

D'emblée la couverture est intrigante et vraiment très agréable à regarder. Les éditions Pygmalion éditent vraiment des livres de qualité.

Sur le roman en lui même, j'ai trouvé qu'il se lisait très vite puisque le tout s'enchaîne rapidement. Très peu de temps mort pour ce premier opus, chose qui n'est pas pour me déplaire. Dès le début de ma lecture j'ai compris que j'apprécierais cette nouvelle héroïne.

Le style de l'auteur est fluide et très agréable à lire. L'auteur alterne action et descriptions sur l'environnement et le décor où se situe l'action parce que l'air de rien, c'est un monde complexe qu'ils nous a crée avec les fées qu'elles soient de sang purs ou non et de différentes races. Si au début il m'est arrivé d'être un peu perdue avec tout ce que l'auteur nous explique et tout ce qu'on découvre sur la manière de vivre des fées, très vite l'héroïne et son enquête m'ont permis de passer un peu outre ces détails. On commence à comprendre la vie des fées à force de suivre l'enquête d'October dite Toby. On ne peut nier que l'auteur prend un malin plaisir à torturer ses personnages, mais cela en vaut la peine. Le roman s'enchaîne très vite et on a très peu le temps de souffler excepté quand notre héroïne a besoin de soins ou de repos. L'utilisation de la première personne est un bon choix puisqu'on est plus facilement immergé dans l'histoire.
De l'histoire, je l'ai trouvé complexe au début et à force de suivre les aventures de Toby, les pièces d'un puzzle se mettent en place et on ne fait que davantage apprécier notre lecture. Utiliser un personnage aussi torturé intérieurement, c'est un bon choix. L'histoire qui tourne au départ autour d'un meurtre de faë, devient vite beaucoup plus sombre et plus complexe et j'ai vraiment apprécié la façon dont notre héroïne enquête pour tâcher de trouver le meurtrier même si j'avoue qu'à un moment ça tournait un peu en rond et le fameux passage de la grotte avec Connor est peut-être de trop puisque concrètement cela n'apporte rien à l'histoire et au dénouement final. 
L'histoire est surprenante et finit de manière un peu brutale à mes yeux. Tout se finit trop vite, trop simplement et après tout ce qu'a enduré October, je pensais un final plus violent et fou, ce à quoi on est habitué dès le début. 
J'ai aussi grandement apprécié la multitude de créatures qui apparaissent dans le roman tout au long de notre lecture. Des plus petites aux plus grandes toutes ont un rôle bien défini.
Des personnages, il y en a beaucoup! Peut-être un peu trop pour introduire l'héroïne et l'univers dans lequel elle évolue. Prenons October, c'est une femme d'une trentaine d'année qui a perdu sa fille et son époux, elle en souffre. Elle se trouve tiraillée entre plusieurs domaines de Fäe pour son plus grand malheur.  Elle est loyal envers Devin, son ancien Amant, qui est quelqu'un de très difficile à cerner, plutôt mauvais et qui est assez narcissique d'un certain points de vue et que j'ai de suite vraiment détesté à cause de son arrogance et de la manière dont il traite les enfants qui vivent à la Maison. Sylvester m'a davantage plu. Il ressemble un peu à un père pour notre héroïne et il essayera de l'aider du mieux qu'il peut même si cette dernière reste assez solitaire.
J'ai adoré un personnage en particulier : Tybalt. Son côté chat m'a beaucoup plu et on ressent très vite l'attirance qu'il a pour notre héroïne même s'il le cache et ne se l'avoue pas. J'espère voir l'évolution de leur relation au plus vite!
Les personnages sont donc tous bien différents et il y en a beaucoup, les énumérer ne serviraient pas à grand chose puisque le mieux est de les découvrir soi-même.
En bref j'ai beaucoup apprécié ce premier tome qui nous plonge dans un univers sombre et bien particulier. Les amateurs de fées sauront l'apprécier ou simplement ceux qui cherchent un peu de neuf, dans vampires, loup-garous!
une note de 8/10 puisque certains passages n'avaient pas réellement d'intérêt à mes yeux et qu'il y a trop de personnages dès le début, ce qui peut perdre un peu le lecteur!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!