dimanche 15 janvier 2012

L'Héritage des Darcer, tome 2 : Allégeance de Marie Caillet

Année d'édition : 2011
Edition: Michel Lafon
Nombre de pages : 376
Quatrième de couverture :
À la mystérieuse mort du souverain Keagan, la cour d’Edrilion est enfin libre de choisir son nouveau maître. Mais la Reine, convaincue qu’il s’agit d’un meurtre, refuse d’abandonner son empire. Avec l’aide des Chimères, véritables extensions de son esprit, elle met tout en œuvre pour conserver son trône.
Personne ne se doute que l’héritière des Darcer est encore en vie. Pourtant, dans les faubourgs d’une ville malfamée, Mydria et son compagnon Orest luttent pour subsister. Alors qu’ils se croyaient loin de ces enjeux de pouvoir, le destin va bouleverser leur avenir. Au milieu du chaos qui menace le royaume, une simple jeune fille et un hors-la-loi peuvent-ils encore rétablir la dynastie déchue ?



Mon avis :

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Michel Lafon et le forum Livraddict pour ce partenariat.

Dans l'ensemble je suis un peu déçue par ce second tome, contrairement à de nombreux lecteurs. J'ai apprécié la lecture mais cela ne sera pas un coup de cœur comme pour le premier tome.

Du style de l'auteur, je n'ai rien à reprocher. Marie Caillet possède une plume agréable, poétique et fluide. Avec elle, la lecture coule toute seule comme une rivière sans embûche. Rien ne vient gêner la lecture, et c'est vraiment agréable à lire. Les descriptions foisonnent dans ce second opus mais ne sont pas désagréables.

De l'histoire c'est là que je suis déçue. J'ai trouvé ce second tome très long dans le sens où le manque d'action m'a ennuyée. On est tellement axé sur la politique et le moyen de revenir à la cour, que j'ai eu l'impression que l'histoire stagnait. Alors oui il y a de la nouveauté avec les chimères et l'ajout de magie mais à côté de ça il n'y a pas grand chose de très surprenant, tout est assez linéaire et on suit nos héros qui vont d'un lieu à un autre pour trouver de nouveaux alliés. J'aurais aimé plus de piments, plus de scènes de magies ou d'actions et non un tas de scènes dans l'ensemble plates et sans réelles attraits puisque les personnages discutent et discutent mais à part ça, c'est tout.
Bon évidemment ça commence à bouger au bout de plus de deux cents pages, et je trouve ça dommage puisque j'attendais vraiment que les choses bougent.

Bien sur, Marie installe de nouveaux éléments dans son univers comme les Kmetts et c'est intéressant de les découvrir ainsi que les chimères qui restent très mystérieuses, mais mise à part ça et les retrouvailles entre Floan et My, je n'ai pas vraiment été happée par l'histoire. Je ne vais pas cacher le fait que c'est le style de l'auteur et les personnages qui ont su me captiver mais pas l'intrigue en elle-même que j'ai trouvé mollassonne.
Je n'ai eu par exemple aucune surprise quand au sort que le fauconnier réserverait à Kendren, cela se pressent trop rapidement, tant on insiste sur le fait que les fauconniers chassent les Kmetts.

Des personnages je suis contente de retrouver My et Orest même si leur relation m'a un peu déçue de par leur manière de se tenir autant éloigné l'un de l'autre mais de s'unir dans une relation charnelle en pleine rue... J'ai trouvé ça un peu vulgaire dans le sens où le tome un avait tellement de classe et My en a également alors je ne la voyais pas agir de la sorte. Orest reste un personnage énigmatique et attirant. On l'apprécie malgré son côté réservé et dur. Il garde cette étiquette d'assassin dans sa manière d'être et d'agir. Floan reste lui aussi attachant puisqu'il est plus maladroit et moins costaud que Orest. Ils sont de réels opposés et j'ai adoré ça.

En bref j'ai apprécié ma lecture mais j'aurais réellement voulu voir davantage d'actions.
Une chose est sûre, Marie Caillet est un auteur talentueux et je suivrais la suite de l'héritage des Darcer puisque la fin laisse présager une suite.
Merci à l'auteur pour la qualité de sa plume.
Une note de 7,5/10 parce que le style et les personnages font réellement de cette saga un bijoux !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!