samedi 28 janvier 2012

Failles de David Bry

Année d'édition: Septembre 2011
Editions : Asgard
Nombre de pages : 336
Quatrième de couverture
Dix ans que le Roi Gris a perdu la guerre, dix ans qu'un artefact capable de détruire des villes entières a été mis en sécurité, dix ans que la paix règne...
Mais les vents du changement vont bouleverser les vies de Cressen, homme-ailé en quête de rédemption, de Lahée, Magénieure talentueuse et d'Elessan, puissant capitaine griffonier. Trois destins qui risquent de mener leur monde à sa perte, trois vies pour modifier un sombre avenir...
« Le Temple des Vents avait été bâti sur le col le plus élevé des Monts d'Ekren, tout en haut d'un sommet que les hommes ailés appelaient Crlen. Les rares visiteurs qui désiraient accéder au sanctuaire à pied devaient emprunter un chemin étroit et abrupt qui serpentait le long de la montagne jusqu'à un large plateau, à partir duquel la dernière partie de l'ascension, et la plus dangereuse, se faisait en escaladant directement les parois rocheuses où seules quelques cordes et d'exceptionnelles passerelles venaient en aide à ces voyageurs téméraires. »



Je tiens en premier lieu à remercier les éditions Asgard et le forum un Monde imaginaire pour ce partenariat qui m'a permis de découvrir le style de David Bry.
Après lecture j'en ressors avec un avis plutôt positif mais pas autant que je l'aurais voulu.
Le style de l'auteur est fluide et efficace. Les dialogues sont efficaces, cohérents et j'ai particulièrement apprécié les scènes d'actions qui sont très bien menés, permettant au lecteur de visualiser l'ensemble sans aucun souci. Au niveau des descriptions, rien à dire, l'auteur alterne ceux-ci et les scènes d'actions/dialogues habillement pour empêcher aux lecteurs de se voir inonder d'informations. Surtout qu'on en apprend énormément au cours de la lecture.

L'histoire en elle-même est sympa mais un peu trop "simpliste". On va suivre trois personnages à la recherche de clef pour utiliser un objet très puissant et dangereux : l'orbe. C'est un artefact qui peut décimer des villes entières, autant dire qu'il ne doit pas tomber entre de mauvaises mains. En tout au long du roman, on suit les aventures de personnages de milieux et camps différents qui se doivent d'empêcher une tierce personne de réunir les quatre clef permettant l'utilisation de cet objet. Bon cela sent un peu le déjà vu, surtout en fantasy et j'avoue que c'est ça qui m'a un peu déçu. Bien sur l'auteur tente de rendre le tout innovant par le biais principalement de l'univers et de l'histoire de chacun des protagonistes mais je ne sais pas, je n'ai pas su capter la flamme du roman et j'avoue être passée un peu à côté de l'histoire. Je suis déçue de moi-même de ne pas avoir su apprécier l'histoire à sa juste valeur. Je pense que c'est une histoire de goût mais aussi et surtout de lecteurs. D'autres que moi vont sûrement trouver ce roman génial, et là je comprendrais mon erreur.Bon si on parle de l'univers du roman en lui-même, j'avoue avoir regretté l'absence de carte pour bien comprendre l'histoire. Même si ce n'est pas trop complexe, l'univers est plutôt vaste et on voyage énormément avec nos trois personnages, aussi une carte aurait pu être utile. J'ai beaucoup aimé l'utilisation des griffons et de la magie dans ce roman. La magie est certes présentes mais elle n'est pas abusive. L'auteur n'a pas besoin d'utiliser celle-ci à outrance pour pouvoir rendre le tout addictif et crédible, bien au contraire. D'ailleurs la relation entre les soldats et leurs griffons et franchement superbes et c'est l'un des points que j'ai le plus apprécié dans l'univers de David Bry.

Parlons maintenant des personnages. J'avoue avoir été un peu mitigée par deux d'entre eux : Lahée et Elessan. Leur but est presque le même : récupérer les clefs pour leur supérieur hiérarchique. Et en fait on se rend compte petit à petit qu'ils ne sont que des pantins. Ils ne pensent pas par eux-mêmes. Ils agissent uniquement pour leur maître, quitte à devoir trahir des principes qui leurs sont chers et j'ai trouvé ça bien dommage. A un moment seulement, Lahée devient un personnage à part entière puisqu'elle se rendra compte par elle-même qu'elle est manipulée, et j'avais hâte que cela arrive.Mon coup de coeur personnage va à Cressen, l'homme-ailé. Le pauvre subit tellement de choses tout au long du roman que j'avais hâte de voir le sort qu'il lui était réservé à chaque chapitre annonçant sa présence. Non seulement il est le seul survivant d'un grand massacre, mais en plus il est rejeté par son peuple qui le compare à son père, homme malheureux et abandonné de tous dans la honte. Cressen est un mélange de courage et d'audace. C'est sans doute le personnage le plus humain de tous alors que sa nature n'est pas totalement humaine.

En bref, c'est un roman de fantasy très sympathique à lire. On ne s'ennuie pas et les personnages apportent une petite touche de nouveauté, surtout Cressen, l'homme-ailé. Cependant, j'avoue avoir trouvé l'histoire un peu longue par moment, surtout au niveau de la recherche des clefs où l'intrigue tourne un peu en rond.
Pour moi c'est une note de 3.5/5!

3 commentaires:

  1. C'est une lecture qui va me plaire !

    RépondreSupprimer
  2. L'auteur m'a d'ailleurs gentiment envoyé un mail dans ma boite mail pour me remercier de ma chronique <3
    voici ce qu'il disait :
    "Salut Louve !

    David Bry, l'auteur de Failles.

    Je viens de lire ta critique (merci Google ;), merci d'avoir lu le livre, et merci pour ta critique de qualité (elle est claire et bien écrite, et c'est pas tous les jours que ça se lit !).

    Heureux que tu aies globalement bien aimé le livre, malgré le côté simpliste que tu as trouvé à l'histoire (je suis clair tout de suite : aucun souci hein, je suis toujours ouvert aux critiques :).
    C'est toujours intéressant ces retours, les longueurs ou la simplicité que peuvent parfois trouver les autres, et que moi je ne vois pas (je crois que nous, auteurs, n'avons pas assez de recul sur nos histoires pour pouvoir le comprendre ... enfin, en tout cas, moi je suis dans ce cas là :).
    Et très heureux que tu aies aimé Cressen :)

    Encore merci pour ta lecture et, peut-être, rendez-vous autour d'un prochain bouquin :).

    Bien cordialement
    David"

    Je suis encore une fois touchée qu'un auteur se donne la peine de lire et me commenter ma chronique ^^

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!