lundi 10 octobre 2011

Variations sauvages de Hélène Grimaud

Année d'édition : 2003
Edition : Robert Laffont
Nombre de pages : 286
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
" Je n'ai aucune nostalgie de l'enfance.
" Dès les premiers mots, Hélène Grimaud donne le ton de son étonnant récit. L'itinéraire de cette pianiste française de renommée internationale emprunte mille chemins buissonniers ; on la suit, de seuil en seuil, à travers son adolescence prodige, sa rupture avec le milieu parisien, son exil aux Etats-Unis, les doutes et la solitude à New York - jusqu'à cette nuit où son regard croise celui d'Alawa, la louve, d'où viendra la renaissance.

Eloge des mains, bestiaire fantastique, contes mystérieux, profils inattendus d'artistes et de musiciens dessinent le fil rouge de ce livre dont l'éclat des facettes forme le portrait unique d'une rebelle absolue. Variations sauvages est un hymne vibrant à la musique et à la liberté, un plaidoyer pour la reconnaissance des loups et la sauvegarde de la nature.

Mon avis

Je ne connaissais absolument pas Hélène Grimaud. Née à Aix-En-Province en 1969, elle est vite devenue une pianiste de renommée. C'est ce qu'elle nous raconte dans son autobiographie Variations sauvages. Et c'est en lisant ce roman, que je me suis dit à quel point la vie des autres ne m'intéresse pas. Hélène nous explique un peu son enfance, où n'a jamais su avant le piano trouver une passion qui l'aiderait à devenir enfin elle. C'est dans le piano qu'elle s'est révélée être douée. On peut sans conteste dire que pendant sa jeunesse, elle était têtue, peut-être trop et en même temps elle a toujours eu une part de fierté en elle qui n'a cessé de grandir. Grande insatisfaite, on suit ses débuts dans le monde du piano jusqu'à la création de son centre pour les loups. Ce qui m'a permis de terminer le roman, c'est davantage ses explications sur la mythologie et sur les loups. Car Hélène et moi avons une passion commune : les loups, et c'est bien la seule raison qui m'a fait lire son autobiographie. On y apprend de bien belles choses sur la façon dont les différents peuples considérés les loups. On apprend aussi des choses intéressantes sur la manière dont un loup se comporte, mais rien de réellement nouveau. Quant à la vie d'Hélène, personnellement je me suis ennuyée. Elle voyage beaucoup, en france, comme en Europe et même dans le monde entier, où elle finira par s'installer à New York pour ensuite ouvrir son centre des loups. De sa carrière de pianiste on ne retiendra qu'une chose, c'est qu'Hélène a toujours suivi son instinct et elle avait un sacré caractère!

Bref pas une lecture inoubliable pour ma part. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!