samedi 15 octobre 2011

Vampire Academy, tome 4 : promesse de sang de Richelle Mead

Année d'édition: 2011
Editions : Castelmore
Nombre de pages : 442 pages

Quatrième de couverture:
Comment trouver le courage de tuer celui qu'on aime?

Le monde de Rose a basculé lors de la dernière attaque meurtrière contre l'académie: Dimitri s'est fait enlever par les Strigoï. Or Rose lui a juré qu'elle le tuerait plutôt que de le laisser devenir l'un de ces êtres cruels et sanguinaires.
Elle va devoir abandonner sa meilleure amie Lissa et partir à la recherche de Dimitri pour honorer sa promesse.









 
Attention, ma chronique contient des spoilers!
Il est très rare qu'une série parvienne à me captiver au point que je me procure très vite les tomes sortis en français. Vampire academy fait parti de ces séries. Après avoir dévoré les trois premiers tomes, je me suis jetée dans la lecture du quatrième tome. J'ai certes mis beaucoup de temps à le lire mais ce fut indépendant de ma volonté car ce quatrième opus m'a beaucoup plu comme les précédents.

La quatrième de couverture m'avait mis l'eau à la bouche et heureusement car entre nous je trouve les couvertures très laides, faisant davantage penser à un roman à l'eau de rose plutôt qu'à un roman fantastique. Alors certes une histoire d'amour est le centre de cette série mais à côté de ça, je trouve que l'auteur parvient à nous captiver et à nous faire découvrir un univers bien à elle.

Concernant le style de Richelle Mead je l'ai apprécié et trouvé similaire aux tomes précédents. Elle ne s'encombre pas d'une tonne de détails inutiles et nous amène à l'essentiel, nous offrant des descriptions et des dialogues quand il y a besoin.

L'histoire m'a charmée une fois de plus. Si le début du roman nous permet de replonger dans la nostalgie avec la relation Rosa-Dimitri, bien vite on se retrouve confronter à la dure réalité : Dimitri est devenu un strigoï et Rose n'a plus qu'un seul but : le libérer en le tuant à nouveau. J'ai trouvé la manière dont l'auteur a de jouer avec nos nerfs impeccable dans le sens où en tant que lecteur nous sommes sous le charme de tous ces souvenirs que Rose se rappelle avec Dimitri. Même la découverte de la famille de celui-ci nous émeut dans le sens où on sait hélas que Rose n'est pas là pour le plaisir. je n'attendais d'ailleurs qu'une seule chose : la confrontation entre les deux amants. 

Autant dire que la seconde partie du roman m'a beaucoup plu même si je trouve dommage que les personnages jouent autant au chat et à la souris. Entre Dimitri qui veut à tout prix transformer Rose en strigoï et celle-ci qui tente de gagner du temps pour mettre au point un plan d'évasion, le tout est assez rébarbatif. Cependant et fort heureusement, d'autres strigoïs vont malmener notre héroïne et j'ai trouvé que l'auteur s'en sortait à merveille pour nous faire ressentir toute la tension des personnages.

Les personnages ont davantage évoluer par rapport au premier opus et j'avoue toujours craquer pour Adrian qui est un personnage énigmatique. 
Autre point fort, Rose n'est pas le centre du roman, puisqu'elle va devoir veiller à distance sur Lissa qui a d'énormes problèmes.

En bref ce quatrième opus se termine de manière magistrale et me donne très envie de vite découvrir la suite des aventures de Rose!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!