mercredi 12 octobre 2011

les annales du disque monde 6 : Trois soeurcières de Terry Pratchett

Quatrième de couverture

Le Vent hurlait. La foudre lardait le pays comme un assassin maladroit... La nuit était aussi noire que l'intimité d'un chat. Une de ces nuits, peut-être, où les dieux manipulent les hommes comme des pions sur l'échiquier du destin. Au coeur des éléments déchaînés luisait un feu, telle la folie dans l'oeil d'une fouine. Il éclairait trois silhouettes voûtées. Tandis que bouillonnait le chaudron, une voix effrayante criailla : "Quand nous revoyons-nous, toutes les trois ?" Une autre voix, plus naturelle, répondit : "Ben, moi, j'peux mardi prochain." Rois, nains, bandits, démons, héritiers du trône, bouffons, trolls, usurpateurs, fantômes, histrions et tables tournantes : rien ne vous est épargné. Shakespeare n'en aurait pas rêvé tant. Ou peut-être si ? Avec, en exclusivité, le ravitaillement en vol d'un balai de sorcière. 
 


Mon avis :
 
Imaginez que trois sorcières se doivent de rétablir l'ordre des choses et rendre le trône à l'héritier légitime, trône occupé par un ingrat très soumis par sa femme. Imaginé la mort qui se décide à jouer dans une pièce de théâtre dans son propre rôle...

Je suis sûre d'avoir eu un sourire niais le long de ma lecture de ce tome des annales du disque monde. Je ne vois pas que de la fantasy dans ce roman mais un moyen pour l'auteur de montrer tout son talent dans la parodie et le comique. Car les situations comiques s'enchaînent.
les trois sorcières sont très différentes et pourtant on les adore toutes les trois. Mémé Ciredutemps, acariâtre et acerbe, la doyenne des sorcières. Nounou Ogg, la bonne vivante mère de famille. Magrat, la petite sorcière romantique qui s'entichera du fou du roi.

Les clins d'oeil envers les autres oeuvres sont aussi très souvent employé, notamment Alice au pays des merveilles avec Gredin le chat, les pièces de shakespeare ( principalement macbeth), tolkien et bien d'autres encore.

Alors avis aux fans, ce tome est encore plus hilarant que les précédents.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!