samedi 15 octobre 2011

le trône de Satan de Graham Masterton



Année d'édition: 1993
Editions : Pocket terreur
Nombre de pages : 228 pages

Quatrième de couverture:
Rick Delatolla se flatait d'avoir le don de flairer les bonnes affaires. Et le fauteuil en acajou richement sculpté de serpents et de corps humains entrelacés paraissait bien être l'occasion du siècle.
Jusqu'à ce que des choses étranges commencent à arriver à Rick et sa famille : arbres du jardin dépérissant en quelques heures, journées entières s'écoulant en un clin d'oeil, chien dévoré de l'intérieur par un monstrueux insecte.
Rick savait qu'il n'avait pas le choix : il fallait qu'il détruise le fauteuil avant que le fauteuil ne détruise tout ce qui comptait pour lui.
Mais le trône de Satan l'avait pris en affection et tenait absolument à lui accorder ses bienfaits...
 

Pourquoi ai-je choisi ce roman?
J'ai choisi ce roman parce que je voulais retrouver la plume de graham Masterton et découvrir un nouveau roman de cet auteur que j'affectionne particulièrement. La quatrième de couverture et le titre me laissait présager un roman horrible dont lui seul à le secret.

Mes premières impressions?
Dès le début, j'ai retrouvé le style de l'auteur. Mais j'ai senti comme un petit relachement de l'auteur. Ce roman même s'il allait me plaire n'allait pas être à la hauteur du démon des morts et de apparitions. J'ai donc poursuivis ma lecture pour voir si je m'étais trompée ou non.

L'auteur possède un style fluide cherchant sans cesse l'action et les retournements de situations. Utiliser la première personne nous permet de savoir ce qu'à Rick dans la tête et ce qu'il souhaite vraiment. On frémit donc avec lui quant à ce qu'il va lui arriver à lui et à sa famille. L'auteur ne s'encombre pas de trop de détails non plus, il cherche à aller à l'essentiel en ajoutant de ci de là quelques petits passages gores ou érotiques.

Alors au fond l'intrigue m'a plutôt plu. Le trône de satan est vraiment horrible et ne cherche qu'à collecter un maximum d'âmes pour son confort en offrant l'argent, la gloire et les femmes en retour. Alors même si j'en voulais davantage, l'intrigue reste simple sans trop chercher dans la complexité, ce que j'ai tout de même un peu regretté. L'intrigue repose sur un combat entre le bien et le mal entre Dieu et le Diable et ce n'est pas ce que j'apprécie le plus en général mais cette fois-ci je me suis laissée prendre au jeu et le roman m'a plu dans son ensemble.

Les personnages sont crédibles mais très peu décrits. L'auteur ne s'encombre pas de détails inutiles pour décrire l'aspect physique de ses personnages ce que j'ai un peu regretté. 

Au final c'est un roman plutôt sympa mais bien en dessous des autres romans que j'ai pu lire de cet auteur. L'intrigue est intéressante, mais le roman trop court et le manque d'action pourront gêner certains lecteurs.

Je m'attendais à davanage d'horreur même si l'ambiance est plutôt angoissante et monte crescendo.
Ma note : 7/10

2 commentaires:

  1. Grâce à toi, je connais de bons auteurs dans la collection "Pocket terreur". ;))

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!