mercredi 12 octobre 2011

le loup debout de Nancy A.Collins

Quatrième de couverture

Le bison agonisant eut beau se débattre et ruer, il lui déchiqueta la gorge à pleines dents. A califourchon sur sa proie qui se vidait de son sang dans l'herbe de la prairie, il rejeta la tête en arrière en signe de triomphe et hurla à la mort. A cet instant seulement, il se rendit compte que sa peau s'était couverte d'une fourrure rêche et qu'à la place des ongles ses mains arboraient maintenant des griffes cruelles et acérées...
Ainsi naît la légende de Loup-Qui-Marche, jeune visage pâle vénéré comme l'incarnation du dieu Coyote par les Comanches qui l'ont recueilli. Mais qui est-il vraiment? Et pourquoi est-il incapable de dominer la bête qui sommeille en lui et le pousse à commettre à les crimes les plus abjects. Une seule solution pour élucider le mystère de sa naissance : affronter le monde déjanté de l'Homme Blanc. Et c'est là que les vrais ennuis commencent.
  
Mon avis  :
 
"La majorité des gens sont persuadés que seule une balle en argent peut venir à bout d'un loup-garou. C'est exact... Jusqu'à un certain point. L'argent est en effet fatal à mon espèce, que ce soit sous la forme d'une balle, d'une lame ou d'une matraque. Mais ce n'est pas l'unique moyen de nous éliminer. Comme la plupart des êtres vivants (je dirais plutôt non-morts), la décapitation tend à nous ralentir. De même que le feu. Mais ces deux cas extrêmes mis à part, nous sommes quasiment indestructibles."

Voilà là une petite perle dans l'histoire des romans sur les lycanthropes.
Mélangeant habilement western et fantastique, histoire et fantasy, l'auteur parvient non seulement à nous conter une histoire de loup-garous mais en même temps à nous redécrire la conquête de l'Ouest et la fin des Indiens par les Américains. un roman très court mais très facile à lire et nous faisant découvrir une multitude de personnages tous plus différents les uns des autres.

Les vargr sont une espèce très rares mais présents dans beaucoup de romans de Nancy A.Collins ( comme dans Garouage qui exploite davantage leur mode de vie). Ici même si leur mode de vie est assez exploité, c'est surtout sur l'histoire que l'auteur s'appuie.

En bref j'ai adoré la lecture de ce roman qui est vraiment à conseiller aux fans de lycanthropie et qui trouveront ici un renouveau qui ne nous fait pas de mal!


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!