samedi 15 octobre 2011

La septième vague de Daniel Glattauer



Année d'édition: 2011
Editions : Grasset
Nombre de pages : 352 pages

Quatrième de couverture :

Leo Leike était à Boston en exil, le voici qui revient. Il y fuyait la romance épistolaire qui l'unissait en esprit avec Emmi. Elle reposait sur trois principes : pas de rencontres, pas de chair, pas d'avenir. Faut-il mettre un terme à une histoire d'amour où l'on ne connaît pas le visage de l'autre ? Où l'on rêve de tous les possibles ? Où l'on brûle pour un(e) inconnu(e) ? Où les caresses sont interdites ? "Pourquoi veux-tu me rencontrer ?" demande Léo, inquiet. "Parce que je veux que tu en finisses avec l'idée que je veux en finir" répond Emmi, séductrice. Alors, dans ce roman virtuose qui joue avec les codes de l'amour courtois et les pièges de la communication moderne, la farandole continue, le charme agit. Léo et Emmi finiront de s'esquiver pour mieux... s'aimer !




Autant l'avouer j'ai une fois de plus dévoré la suite des aventures de Léo et Emma.
J'avais peur de retomber dans une rengaine et d'être déçue que l'auteur ne parvienne pas à nous recaptiver mais rien de tout cela, au contraire!

La relation entre Léo et Emma est semblable au premier roman bien que cette fois-ci ils vont se rencontrer pour de vrai et comprendre qu'il existe aussi une attirance physique. Toutefois, Emma est toujours marié et Léo a rencontré une femme a Boston qui va emménager avec lui.

Autant dire que leur histoire reste impossible. Et c'est ça qui est magnifique. Ils n'osent pas tenter leur chance l'un avec l'autre préférant rester dans leur routine sécurisante et c'est tout à fait humain de réagir ainsi. Ils ne peuvent s'empêcher de communiquer et ne peuvent se passer l'un de l'autre et pourtant ils tentent de poursuivre leur vie à côté de leur relation.

Il y a le "nous" léo et emma et le "nous" emma et son mari et Léo et Pam. En tant que lectrice j'avoue que parfois le roman m'a fait enragé quand je voyais que les héros n'osaient tenter leur chance ensemble alors que tout les prédestiné à vivre une belle histoire.
Moi qui ne suis pas fleur bleue et qui n'aime pas les histoires d'amour conte de fées je suis tombée sous le charme de l'histoire d'amour qui se crée entre ces deux parfaits inconnus.

Ce second tome poursuit très bien le premier et ne décevra pas le lecteur par ses multiples rebondissements et par son final magnifique qui m'a arraché un grand sourire!
Entre temps, on est surpris, on est triste et déçu mais surtout on aimerait réveiller les deux amis épistolaires pour qu'ils ouvrent enfin les yeux même si j'ai compris leurs réticences vis à vis de leur situation familiale personnelle.

En bref une suite aussi belle que le premier tome et qui finit magistralement!

Un roman qui fait un bien fou sans vampires ou surnaturel mais avec des personnages réels, attachants et mignons qui nous font rêver à une belle histoire d'amour le temps de deux romans.

Je met la note de 9/10, juste parce que j'aime chipoter et que j'aurais voulu davantage de rebondissements et que j'aurais voulu que Bernard le mari d'Emma soit moins passif et plus agressif pour défendre son couple!

Une bien belle découverte!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!