samedi 15 octobre 2011

insatiable de Meg Cabot


Année d'édition: 2011
Editions : black moon
Nombre de pages : 568

Quatrième de couverture :
Dialoguiste pour la série TV « Insatiable », Meena Harper possède un don : elle prédit la mort des gens. Ce qui lui permet de sauver la vie de certains d’entre eux. Son rêve de devenir rédactrice en chef de la série se voit réduit à néant quand la place est donnée à sa rivale Shoshona. Manquant de se faire dévorer par des chauves-souris, Meena est sauvée par Lucien Antonescu, le prince des ténèbres, venu à New York mettre fin à une série de meurtres impliquant certains de ses sujets. Lorsque Meena l’apprend, il est trop tard : elle est déjà amoureuse. Partagée entre le doute et l’épouvante, elle est forcée de se rendre à l’évidence quand elle se retrouve impliquée dans une véritable guerre de clans.
 


Au départ j'avoue avoir eu un peu de mal à me lancer dans ce roman avec toute la concentration dont je disposais. Je pense que c'est dû à un petit ras le bol des vampires dont je ne cesse de lire les aventures. il est sur qu'après cette lecture je fais une pause vampirique!
Après avoir dépassé les cent premières pages j'ai commencé malgré moi à m'attacher à l'histoire de notre charmante Meena dont le nom se rapproche beaucoup de Mina Harper création de Bram Stoker. J'y ai vu un clin d'oeil au plus célèbre roman de vampire que l'on connait presque tous.

Le style de l'auteur est intéressant et nous permet bien une chose c'est de nous immicer dans la vie de Meena et de Jon son frère. Le style est rapide, narratif, fluide et nous permet passé un certain nombre de pages de ne plus nous ennuyer. j'ai aussi beaucoup apprécié la dose d'humour présente tout au long du roman surtout grâce aux personnages et à leur manière d'agir en plein danger. Non pas que le roman soit une parodie mais d'un certain côté il prend tout de même l'histoire de manière dérisoire puisque le ton est léger et amusant.

L'histoire est aussi très surprenante puisqu'on découvre une jeune femme qui a le don de voir comment les personnes qu'elle croise vont mourir. Cette même jeune femme travaille pour une série digne des feux de l'amour et se voit mise en colère quand la chaine propose d'intégrer des vampires dans la série. Car pour Meena, les vampires n'existent pas et surtout ils lui pourrissent l'existence. Sa rencontre avec Lucien sera d'ailleurs l'élément déclencheur puisqu'elle vivra avec lui une relation interdite plutôt comique de bien des côtés. J'ai eu d'ailleurs peur que l'intrigue soit centrée sur la relation et qu'il n'y ai absolument rien d'autres à côté mais au final la relation n'est pas le centre du roman puisqu'à cela vont s'ajouter un tueur de vampire du nom d'Alaric qui va se montrer très rustre au départ avec Meena pour vite succomber à son charme, Jon le frangin un peu stupide, au chômage et qui cherche un emploi qui demande du courage, un couple de voisins vampires dont la femme Mary-Lou m'a fait bien rire à de nombreuses reprises et un clan de vampires qui cherchent à tuer notre cher Lucien. Lucien qui se révèle un vampire mou et ennuyeux, non s'en rappeler Bill de True blood ou Angel de Buffy.

C'est donc une guerre entre vampires fait rage tout au long du roman le tout écrit avec un ton léger et décalé, avec en prime une histoire d'amour et des personnages haut en couleur.

Si au départ j'ai un peu de mal à vraiment entrer dans l'histoire ayant peur de lire une énième histoire d'amour interdite entre une humaine et un vampire je dois bien avouer que le personnage d'Alaric et de Meena m'ont beaucoup plu. Et plus l'histoire avance et les pages défilent plus j'ai apprécié ma lecture dans le sens où l'auteur parvient à ajouter quelques élements sympas comme un dragon en plein coeur d'une église.

Je n'en dirais pas davantage pour ne pas spoiler mais j'ai apprécié la lecture même si toutefois ce ne fut pas un coup de coeur. Je ressors de ma lecture plutôt surprise et satisfaite!

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!