samedi 15 octobre 2011

Hex Hall tome 1 de Rachel Hawkins

Année d'édition: 2010
Editions : Albin michel
Nombre de pages : 300

Quatrième de couverture:
Sophie Mercer, lycéenne et sorcière, use des pouvoirs sans discernement. Sur ordre d'un puissant magicien, qui n'est autre que son père, elle est envoyée à Hex Hall établissement ultra sélect pour élèves très spéciaux. Spectres, loups-garous et vampires s'y côtoient. Sophie qui est tout sauf discrète, se fait des tas d'ennemis et quelques amis. Parmi ceux qu'elle juge digne d'intérêt, il y a un séduisant jeune sorcier. Mais l'heure n'est pas à la romance : un prédateur se met à attaquer les élèves. Et, Sophie, fille de l'un des enchanteurs les plus puissants au monde, et directeur de Hex Hall, est une cible idéale...


 



Pourquoi ai-je choisi ce roman?
J'ai choisi de participer à une LC sur club de lecture pour me motiver à enfin sortir ce roman dont j'entend beaucoup parler.
Mes premières impressions?
Dès le début, j'ai trouvé l'héroïne plutôt sympathique et assez légère dans le sens où elle ne cherche pas à être qui elle n'est pas. Son manque de contrôle concernant sa magie m'a bien fait sourire et a rendu le bal plutôt comique. Seulement dès son arrivée à Hex Hall j'ai trouvé de nombreuses ressemblances avec Harry potter.

Le style de l'auteur en lui-même est très fluide et simple, on voit bien que le roman s'adresse aux adolescents car le style n'est pas recherché ni complexe. On capte cependant très bien l'ambiance légèrement angoissante qui monte petit à petit.

Concernant l'intrigue je l'ai trouvé sympathique dans l'ensemble. Il y a cependant de grosses similitudes avec harry potter comme l'école par exemple et ses nombreux fantômes ou le fait qu'un dangereux ennemi cherche à tuer notre héroïne après avoir assassiné des membres de sa famille. A côté de ça, l'histoire est un peu plus mature tout de même. Faire vivre en communauté des sorcières, fées, vampires, lycans et autres métamorphes laisse présager de nombreux rebondissements. Quant à la nature des êtres surnaturels, ils sont exactement comme dans les autres romans. Ainsi l'auteur ne leur apporte aucune nouveauté ce qui est un peu dommage en soi.

De plus l'histoire en elle-même elle semble au départ assez linéaire, simpliste mais petit à petit , l'auteur parvient à nous recaptiver avec par exemple l'Ocho Di Dio qui cherche à tuer la famille de l'héroïne pour on ne sait trop quelle raison. De plus la véritable attitude de Archer est assez enigmatique et il restera une question sans réponse pour ce premier tome ce qui m'a plu.

Concernant les personnages j'ai beaucoup aimé Jenna qui ne ressemble en rien aux vampires traditionnels. Elle aime le rose et ne mord personne et se montre assez ouverte avec Sophie, d'où d'ailleurs va en résulter une amitié assez forte puisque Sophie tentera d'innocenter son amie vampire par de nombreux moyens.
J'ai également trouvé l'héroïne sympathique mais un peu froide dans le sens où je n'ai jamais ressenti sa peur ou sa colère ce qui m'a un peu gênée. J'aurais voulu la voir plus faible face à tous ces événements méconnus.
Maintenant Elodie et Archer m'ont semblé très fades et j'ai trouvé qu'Elodie ne servait qu'à donner une raison à Alice d'exister ce qui est bien dommage.

Bilan de ma lecture?
En conclusion, j'ai trouvé cette lecture sympathique mais sans plus. Je n'ai pas réussi à être totallement captivé par les aventures de Sophie et de l'école de Hex Hall.
Ma note : 7/10

2 commentaires:

  1. Je viens de le finir et j'ai passé un très chouette moment. Chronique à suivre !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai aimé le ton sarcastique de l'héroïne. Pour ce qui est de l'histoire, elle n'est effectivement pas révolutionnaire, mais l'on passe tout de même un bon moment, et ce grâce à la plume irréprochable de l'auteure.

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!