mercredi 12 octobre 2011

Gor tome 2 : Le banni de Gor de John Norman


Année d'édition : 1996
Edition : J'ai lu
Nombre de pages : 282
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Jamais je n'aurais pensé revoir un jour les splendeurs de la planète Gor. Moi, Tarl Cabot, autrefois valeureux guerrier de la cité de Ko-ro-ba, je me retrouvais une fois de plus en exil à Manhattan, oublié parmi la multitude. Jusqu'à ce que les Prêtres-Rois, les mystérieux maîtres de Gor, se décident enfin à me renvoyer là-bas, sur l'Anti-Terre, de l'autre côté du soleil...

Bouclier de cuir, lourde lance et tunique écarlate : il ne me manquait plus que mon tarn, le faucon géant qui me sert de monture, pour reprendre la vie de conquête d'un combattant goréen. En vérité, c'était une vie de hors-la-loi qui m'attendait : mon nom avait été frappé d'interdit, ma ville rayée de la carte ! J'étais craint, pourchassé, haï. Pourquoi m'avoir renvoyé sur Gor, si c'était pour m'y faire mourir ?
  
Mon avis :

Aussi mouvementé que le premier tome de ce cycle, le banni de Gor nous emmène cette fois-ci dans un contexte légèrement moins barbares. Le thème dominant reste celui du sort des femmes sur Gor, qui on le remarquera n'ont pas beaucoup de choix de mode de vie. Surtout sur la ville de Tharna. 

L'auteur se lâche est n'hésite pas à tendre vers le sado-masochisme en soumettant encore plus les femmes et les hommes.
 
On peut être rebuté par ce côté soumission ou ne pas l'être. De là dépendra beaucoup l'avis qu'on aura sur ce second volume qui ne m'a personnellement pas génêe. Beaucoup de romans en fantasy utilise les femmes soumises, les femmes devenant des objets sexuels.

J'ai trouvé que certaines femmes ne manquaient pas de charisme surtout Lara la tatrix de tharna ( la reine ou dirigeante).

J'avoue être un peu déçue de ne pas avoir enfin eu l'occasion dans ce roman de découvrir les prêtres-rois, ceux que Tarl désirent plus que tout rencontrer et peut-être même tuer.
Bref, je conseillerais ce livre seulement à ceux qui ne sont pas choqué par le côté femmes soumises, et ceux qui on apprécié le premier tome.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!