mercredi 12 octobre 2011

gare au garou de Barbara Sadoul

Quatrième de couverture :
 
Dans la nuit, quelqu'un crie au loup. A-t-il rêvé? ou la pleine lune annonce-t-elle le réveil d'une créature de légende? La métamorphose d'un homme, intégrale ou non, consciente ou pas, provoque toujours un sentiment de fascination et d'horreur...
Qui sera le garou : un être nouveau, un personnage funeste ou miraculeux?
Huit auteurs nous présentent leur version du mythe de l'homme-loup et nous font découvrir ses différentes facettes.
 





Mon avis :
 
Petrone:
Satyricon
Courte nouvelle sur les loups-garous datant du 1er siècle après Jésus-Christ. une vision très simple de la créature.
 
Marie de France :
Bisclavret 
Nouvelle datant du XII ème siècle. Cette nouvelle est davantage un conte car le loup-garou est ici un pauvre animal qu'une femme a trompé. J'ai beaucoup aimé le retournement de situation.
 
Eric Stenbock :
Sur l'autre rive, légende bretonne
Je n'ai pas trop accroché à cette nouvelle de 1893. Le thème ici des loups-garous est plutôt vaste. Loups à tête humaine ou Homme à tête de loup. 
 
Robert E.Howard :
Le chien de la mort
Une excellente nouvelle datant de 1936. Plutôt longue l'histoire met en scène un homme devenue un loup-garou qui souhaite se venger d'un ancien ami qui l'a abandonné et qui est la cause de sa métamorphose. J'ai beaucoup aimé la manière de raconter de l'auteur et l'histoire en elle-même.
 
Bruce Elliot :
- Hors de la tanière
Cette nouvelle datant de 1954 montre bien à quel point le plus difficile est d'être un Homme. Car ici le loup va se voir transformé en homme pendant plusieurs jours et c'est très intéressant de découvrir avec lui sa vision de notre vie et de notre monde. Le loup tout ce qu'il va souhaiter c'est retrouver son apparence animale pour s'occuper de sa louve et de leurs louveteaux.
 
Claude Seignolle :
Le Gâloup
Je ne sais pas pourquoi mais je n'ai pas du tout accroché à cette nouvelle datant de 1960. Ce n'est certes pas dû à sa longueur mais davantage au style de l'auteur. Un style un peu lourd, répétitif. L'histoire en elle-même n'est pas si inintéressante mais avec un style comme possède l'auteur c'est pour moi difficile de vraiment me plonger dedans. Une histoire de Gâloup qui tantôt est raconté du point de vue de celui-ci tantôt du point de vue des Hommes qui le chassent.
 
Suzy Mckee Charnas :
Nibards
Cette nouvelle de 1989 est celle qui m'a le plus comblée. on y suit une adolescente qui se fait harceler dans son lycée car elle est plus évoluée que la majorité des filles. Cependant une nuit, elle découvre qu'elle se transforme en loup-garou. Elle va en profiter pour se promener, découvrir tout son potentiel et se régaler des chiens qui traînent la nuit. Puis petit à petit elle va se venger des élèves qui la maltraitent en les bouffant et ça devient vraiment excellent. Un langage fort familier car tout est raconté du point de vue de l'adolescente, et de temps en temps, ça fait du bien!
 
Brad Strickland :
Et la lune brille pleine et lumineuse
La dernière nouvelle de 1991 est elle aussi plutôt intéressante. On se retrouve dans un complexe scientifique où le dernier loup-garou est gardé en captivité pour permettre aux chercheurs de découvrir davantage sur la transformation et sur ses gènes qui lui permettent de se transformer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!