mercredi 12 octobre 2011

Danse macabre de Stephen King





Quatrième de couverture :
 
Ce recueil de nouvelles regorge d'inventions et de violence. Le fantastique et l'horreur surgissent au détour des réalités les plus familières.

Ainsi... Quand un tueur à gages rentre de voyage, mission accomplie, et qu'il découvre dans un colis arrivé en son absence des soldats de plomb, il a envie de sourire, non ? Il aurait tort... Quand des camions mènent un train d'enfer sur le parking de votre motel et vous assiègent, n'y a-t-il pas de quoi devenir fou ? Surtout quand on s'aperçoit qu'il s'agit de camions sans chauffeur...
 
 


Mon avis :
 
Pas aussi bien que ses romans, stephen king nous plonge dans plusieurs univers fort différents. Que ce soit de la science fiction ou du fantastique, tout le monde y trouvera son compte.

Pour ma part j'ai beaucoup appprécié :
Desintox Inc
Accro à la cigarette, le protagoniste essaie par tous les moyens d'arrêter. Il n'y parvient pas, jusqu'à ce qu'un ami lui recommande Désintox Inc., une compagnie qui garantit les résultats. En fait, ils sont tellement bonsz que le bouche à oreille est leur seul publicité. (98 % de leur client arrêtent de fumer, alors ils doivent être bons, non ?). Non ! Désintox Inc. utilise l'argument négatif, suffisament fort, pour arriver à ses fins. Fumer devient alors un sujet annexe, et comme tous ceux qui ont réussi à s'arrêter, Richard Morrison, réalise que parfois, le prix à payer pour se débarrasser d'une drogue est trop cher...

La presseuse
Une collégienne vierge se coupe accidentellement avec une repasseuse-plieuse automatique... et la machine devient possédée. L'officier chargé de l'enquête, John Hunton, décide d'appeler un ami professeur d'anglais pour procéder à un exorcsisme.Mais il échoue et devient la proie de cette même machine maléfique. Pendant ce temps-là, Hunton, pétrifié d'horreur, regarde la machine s'arracher du sol et partir à la recherche de victimes humaines.

Le croque-mitaine
Lester Billings, inquiet, allongé sur le sofa de Dr harper, avoue être indirectement responsable de la mort de ses trois enfants. En effet, il avait laissé la porte du placard ouverte la nuit, ce qui avait permis au croque-mitaine de sortir et de les tuer. Tout les soupçons se portent donc sur ce personnage antipathique, et non pas sur un quelconque croque-mitaine.
Le Dr Harper, en revanche, ne se révèle pas celui qu'il semblait être. C'est le véritable croque-mitaine, qui tient un masque humain dans "sa griffe putrescente".

en bref, des histoires toutes très intéressantes bien que certaines soient trop courte ou pas assez approfondie. Un bon moment avec le maître du fantastique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!