mercredi 12 octobre 2011

Brume la faucheuse de Stephen King

Quatrième de couverture :
Un recueil de nouvelles de Stephen King.
 
Mon avis :
 Machine divine à traitement de texte.

Richard Hagstrom récupère après la mort de son frère Roger, de sa belle-sœur Belinda et de son neveu Jon, une machine à traitement de texte parmi les objets de la famille décédée. Un voisin qui les aide à déménager la maison désormais vide dit à Richard que cette machine lui a été destinée et que c'était Jon qui l'avait monté de toutes pièces à partir d'un clavier et d'un boîtier Wang, d'un tube cathodique IBM et diverses pièces ici ou là. Richard, qui a toujours voulu être un écrivain, se dit qu'il pourrait peut-être changer la triste vie qu'il mène pour le moment avec sa femme qui devient de plus en plus grosse et un fils qui ne l'aime pas. C'est alors qu'il découvre que cette machine, bien que très artisanale, fonctionne à merveille et qu'elle va lui permettre de réaliser quelques rêves ...

- Nona
L’histoire d’un jeune étudiant amoureux. Cherchant en vain à faire du stop, cet étudiant se retrouve dans un bar avec 4 camionneurs lui cherchant la bagarre. Il croise dans ce bar la plus jolie fille qu’il ait jamais vu. Ténébreuse, envoûtante, il en tombe amoureux tout de suite et il est pris d’une rage folle lorsqu’il se bagarre avec un des routiers. Le tuant presque, il s’enfuit avec sa nouvelle compagne dans une nuit meurtrière où tout se passe comme dans un rêve.

- Le goût de vivre
Richard Pinzetti, récemment ex-chirurgien, se retrouve perdu sur un petit îlot dans l’océan, isolé de toutes formes de vie exceptés quelques mouettes et crabes. Il a pour seul compagnon quelques bouts de bois et 2 kilos d’héroïne ! A quelles extrémités va t-il être poussé pour survivre ?


- Livraisons matinales
Spike Mulligan est livreur et il met des pièges dans plusieurs colis destinés à certaines familles. Dans l'autre histoire, Johnny Rockwell a comme ennemi juré Spike Mulligan qui lui a volé sa femme.

- Mémé
A la suite de l’accident de son frère et du départ de la mère pour l’hôpital, un garçon de 8 ans se retrouve seul à la maison avec sa grand-mère : Mémé. Celle-ci lui a toujours fait peur et depuis qu’il sait qu’elle a des "accès malins", il en a encore plus peur. Mais il se dit qu’il n’a plus 6 ans. Il ne doit pas avoir peur, il est un homme maintenant. En plus, elle ne peut pas bouger de son lit alors pourquoi s’en ferait-il ? Pendant qu’elle dort, il ne cesse de se tourmenter en se demandant qu’est-ce qu’il fera si elle l’appelle, si elle veut à manger. Plus angoissant peut-être, que fera t-il si Mémé meurt ? d’autant qu’il se rappelle avoir entendu parler de sorcellerie dans l’histoire de Mémé ...

- la ballade de la balle élastique.
Lors d’une discussion avec un écrivain et 3 autres personnes, un éditeur raconte l’histoire d’un jeune écrivain qui est devenu fou et qui a entraîné le narrateur dans la même démence. Reg Thorpe, jeune romancier avec un livre connu à son actif, fait parvenir au journal de l’éditeur la dernière nouvelle qu’il a écrite. L’éditeur l’a trouve absolument géniale et le sujet de la nouvelle est la folie. Reg Thorpe semble en effet bien connaître le sujet car il croit qu’un petit elfe occupe sa machine à écrire et il lui permet de trouver l’inspiration : Rackne. Il lui donne même à manger du fornus en renversant plein d’aliments sur les touches de la machine. Au fur et à mesure de la correspondance qui s’établit entre Thorpe et Wilson, ce dernier commence à prendre la roue de Thorpe et entre dans une sorte de délire paranoïaque qui le conduira au bord du suicide.



J'ai retrouvé dans chacune de ses nouvelles, de la magie, du suspense. La première par exemple est douce et cruelle à la fois. La seconde “Nona” traite d'un amour éphémère, étrange, meurtrier. Le gout de vivre raconte ce qu'un homme est prêt à faire pour survivre sur une île déserte, abandonnée de tous. Livraisons matinales traitent d'un livreur de lait qui fait souffrir ses clients. Mémé, nous montre comment un garçon parvient à être effrayé par sa propre grand-mère. La ballade de la balle élastique reste ma favorite car elle traite de la folie d'un écrivain et de son éditeur. Voici les autres nouvelles dans ce recueil et leur résumé :

- l'homme qui refusait de serrer la main :

Cette nouvelle est une histoire racontée par George Gregson dans un club très spécial d’une petite rue de New-York. Il nous raconte qu’un jour, lors d’une soirée au club, un certain Henry Brower était venu joué au poker car il manquait un des joueurs habituels et que ce nouveau venu était très spécial : il refusait de toucher quiconque avec ses mains. A la suite de cette soirée inoubliable où Brower gagna près de mille dollars sur un fantastique coup de poker, Brower est pris d’un soudain accès de folie et sort précipitamment du club où le dernier à le voir sera George Gregson.

- sables :
Un aéronef en perdition s’écrase avec 3 de ses occupants sur une planète inconnue où le seul paysage à voir est composée uniquement de sable et de dunes. Shapiro et Rand, les deux survivants de l’accident, sortent du vaisseau et, après la première journée, Shapiro va se rendre compte que le sable est "vivant", et que Rand est devenu fou.

- l'image de la faucheuse :
L’histoire d’un miroir qui ne serait pas comme les autres. Certaines personnes qui y auraient vu l’image de la faucheuse, encapuchonnée derrière eux, seraient mort très peu de temps après.

- le camion d'oncle Otto:
Oncle Otto, multimillionnaire à la suite de la crise, vit, en dépit de l’argent qu’il a, dans une toute petite maison. Face à la maison, de l’autre côté de la route, l’épave du camion qui lui a tant servi pendant sa jeunesse. C’est avec ce camion qu’il sillonnait toute la Nouvelle-Angleterre et c’est avec ce camion qu’il s’est peut-être débarrassé de son associé récalcitrant. Le problème, c’est qu’il devient fou, enfin peut-être. Il ne cesse en effet de regarder le camion, couleur rouge sang, en face de sa maison, et croit que le camion se rapproche chaque jour de la maison pour venger l’assassinat de son associé.

- le chenal :
Stella Flanders est la doyenne de l'île de la Chèvre. A 95 ans, elle a décidé de traverser le chenal pour la première fois afin de visiter le continent. Partie en pleine tempête de neige, elle voit les morts de l'île de la Chèvre venir à sa rencontre. Plus tard, lorsque les sauveteurs retrouvent son corps sur un rocher du continent, ils se rendent compte qu'elle porte le chapeau de son mari disparu. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!