jeudi 2 juillet 2015

La Tribu, intégrale, saison 1 : La maison des horreurs de Stéphanie Lepage

Année d'édition : 2015
Edition : La Bourdonnaye (Pulp)
Nombre de pages : 134
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Chez les Monferreau, quand on aime son grand-père, on en reprend au dessert !
Pourtant, il serait plutôt vieille carne que doux agneau, Victor. Déformation professionnelle. Du temps de sa splendeur dans la vie active, il était tortionnaire. Ça laisse des traces. De sang, bien sûr, mais aussi psychologiques. Et génétiques, a prirori. Ce cher démon se retrouve ainsi à la tête d’une horrible famille qu’il mène à la baguette et dont les membres sont tous plus dérangés du ciboulot et pervers les uns que les autres. Ils vivent sous le même toit, dans une grande maison des horreurs à l’intérieur de laquelle ils peuvent commettre les pires méfaits. C’est qu’ils sont sept, les Monferreau, comme les péchés capitaux. Voilà qui en dit long.
Alors malheur à ceux qui croisent leur route. Malheur à Anne et Ludo, une sœur et un frère en cavale, que le destin pousse en ces terres maudites et qui, bien contre leur gré, vont faire éclore un à un, comme autant de fleurs vénéneuses, les pires secrets de ces horribles gens. Mais ne croyez rien de ce que vous lirez, n’ayez confiance en personne, doutez de tout et de tous, y compris de votre raison.
Une seule chose est sûre : malheur à ceux qui tombent aux mains de la tribu. On vous aura prévenus.

Mon avis :

Anne et Ludo, deux frères et soeurs, sont en fuite. Tandis qu'Anne pense avoir renversé quelqu'un sur la petite route qu'ils ont pris, ils se retrouvent dans un étrange manoir et très vite, l'ambiance oppressante les effraye. Sur place, ils font la connaissance des membres de la famille Monferreau. Entre le grand-père, sadique et très méchant, ses trois filles toutes plus folles les unes que les autres et les petits-enfants eux-mêmes dangereux et psychopathes, Anne et Ludo ne sont pas au bout de leur surprise !

Dès le départ, le résumé m'avait plu. Je savais que j'allais grandement apprécier ma lecture puisqu'on découvre une famille complètement folle un peu comme celle présente dans des films cultes (house of mille corpses par exemple). C'est la première fois que je lis un roman avec ce schéma là, composé de plusieurs épisodes comme une série. Les épisodes sont donc courts et la première saison se lit vite surtout lorsqu'on est captivé comme moi par cette famille de dégénérés ! Et je dois bien avouer que ce genre de roman manque cruellement ces temps-ci là où la dystopie et le NA dominent le marché du livre. Quelle bonne idée donc de la part des éditions la Bourdonnaye de proposer des romans sombres et malsains pour des lecteurs en mal de sensations fortes !

D'emblée, on fait la connaissance de Ludo et Anne. Un adolescent de seize ans et sa soeur, beaucoup plus âgé qui semblent fuir quelque chose. Le mystère plane longtemps sur le duo pour notre plus grand plaisir et on va en même temps qu'eux faire la connaissance de  la famille Monferreau qui vit loin de tous dans une grande bâtisse qui a vu de nombreuses années s'écouler. Nos héros semblent être un peu paumé, ils ne savent pas trop ce qu'ils font et semblent avoir chacun un lourd secret qui leur pèse sur les épaules. Anne semble très protectrice avec son jeune frère et elle le protège semble-t-il de lui-même. L'auteur ne nous en dit pas davantage, jouant avec nos nerfs, parce que jusqu'au bout on veut savoir qui ils sont et les révélations m'ont franchement bien surprise ! 

Mais forcément ce ne sont pas Ludo et Anne qui donne cette saveur si particulière à La Tribu ! Les vrais héros, ce sont les membres de cette famille atypique et effrayante à souhait ! Le plus âgé fait froid dans le dos et sa haine et sa méchanceté laisse à penser qu'il a commis d'atroces crimes par le passé. Pire, il ne semble même pas aimer ses filles et petits-enfants, en témoignent les dialogues très haineux que l'on découvre au fil des pages. Même ses filles sont folles et détestables ! Une véritable famille de sadique et j'ai juste regretté que la psychologie des personnages ne soient pas plus approfondie, même si le format du roman empêche d'un côté de trop se focaliser sur leurs pensées et façon de voir les choses. 

A cela s'ajoute des secrets bien gardés et dont on n'en saura pas plus à la fin de cette première saison. Cela permet déjà de proposer une saison 2 toute aussi attrayante que la première. J'ai été complètement captivée par ma lecture et cela aurait été un coup de coeur si seulement les personnages étaient plus développés, mais nul doute que l'auteur nous garde en réserve encore bien des surprises pour le prochain opus. 

Ce roman toutefois n'est pas à mettre entre toutes les mains parce qu'il est sombre et malsain. Des morts, des vengeances, des accidents... le nombre de morts ne cesse d'augmenter au fil des pages pour notre plus grande terreur ! On ne peut donc s'attacher à aucun personnage parce qu'on ignore s'ils garderont la vie sauve jusqu'au bout. C'est franchement très sadique de la part de l'auteur, mais j'en redemandais ! 

En bref, la Tribu est un roman comme je les aime. Sombre, sadique et violent, on découvre une famille complètement folle et qui n'a aucune honte de commettre les pires atrocités possibles pensant être à l'abri dans leur maison si isolée, jusqu'à ce que les choses changent. Ici, il ne faut absolument pas se fier aux apparences ! A lire !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!