mercredi 1 mai 2013

Bilan Cinéma (4)






Un petit bilan de mes films vus ce mois-ci ^^


Un groupe de 7 jeunes décident de partir en camping pour le week-end pour décompresser. Le groupe est composé d'une jeune fille qui sort d'une dépression, une autre qui laisse sa petite fille pour tenter de faire que son nouveau petit ami la demande en mariage, et les autres qui n'ont rien de particulier. Leur séjour se passe bien jusqu'à ce qu'ils apprennent qu'une légende sévie dans ce boit. Douze ans plus tôt, Hunter Isth a perdu sa petite fille de douze ans renversé par une auto conduite par des jeunes complètement saouls. Si au début le groupe prend cette histoire à la rigolade, très vite ils sont être la cible d'un tueur fou.

Ce film ne dure (heureusement) que une heure et dix minutes. Une heure dix de pure souffrance tant au niveau de la crédibilité des acteurs que des meurtres ou de l'histoire en elle-même. Et le ton est donné dès les cinq premières minutes du film avec un magnifique faux raccord ! Le père qui voit sa fille se faire renverser alors qu'il coupe du bois derrière la maison et que la route est devant ?

Ensuite le portrait des sept jeunes est bourré de stéréotype. Alcool, drogue et sexe pour tout un week-end, voilà leur planning. Moi j'adore les survival horror, mais là wahou la claque ! La réalisation manque de moyen, elle est vraiment médiocres et les effets de maquillage pour les meurtres sont pitoyables. Du coup nous voilà en train de rire ou de tempêter parce que ce film nous faire perdre notre temps jusqu'à la fin ...

Bref, passez votre chemin ce film est ridicule et ennuyeux, même les acteurs ne sont pas crédibles ne jouent pas le jeu à fond !



Cinq jeunes femmes décident de partir un week-end en camping dans une forêt paisible. le choix de cette activité n'est pas anodine, car l'une des jeune femme revient d'Afghanistan où elle était soldat et là-bas, elle y a vécu un traumatisme. A leur arrivée dans la forêt, les jeunes femmes font la connaissance d'un trio d'hommes venus là pour faire de l'escalade et tombe sur un autre trio composé d'un homme et de deux femmes qui ne leur semble guère sympathique. Pourtant les cinq jeunes femmes vont ne pense qu'à une chose : profiter de ce week-end pour s'amuser.

The Hike est une bonne surprise. J'ai déjà vu pas mal de film ces temps-ci qui se situent dans le même genre (The forest, the punishment) où on assiste à nos personnages qui vont faire du camping et le regrette bien vite.

Le premier atout de The Hike, c'est qu'il n'abuse pas du gore et des scènes sanglantes. C'est plus profond que ça, jouant davantage sur les peurs de nos héroïnes et de toutes femmes. Le sujet est d'ailleurs très glauque : le viol et la nécrophilie. Autant dire que peu de téléspectateurs se rueront sur ce film qui pourtant reste assez soft dans ce qu'il montre.

Visuellement on a donc quelque chose de plutôt crédibles et cohérent, une réalisation soignées et des acteurs qui ne surjouent pas. Le dénouement est intelligent et bien mené et beaucoup se diront que le film au final est surprenant.

En bref, un film très sympathique qui ne sera pas le film de l'année, mais nous offre un survival vif et bien mené.



Les enfants de la famille hamilton, composé de trois frères et d'une soeur, se retrouvent seuls après la perte de leur parent. Un peu perdus, ils cachent tous un lourd secret et tentent de se faire discrets dans leur vie de tous les jours. Mais peu à peu leurs pulsions sauvages prennent le dessus et leur font commettre des crimes barbares. Seul le plus jeune tente de ne pas leur ressembler, mais peu à peu, lui aussi se sent changer.

Je m'attendais à un film gore et bien sombre. Autant dire que ce ne fut pas du tout le cas ! Ce film est particulier et utilise les codes des film du genre de manière troublante .

L'ambiance de ce film est un gros atout tout comme le jeu des acteurs, très bon j'ai trouvé. Pas d'effusion de sang, pas de carnages inutiles, mais une certaine détresse et poésie de la part de certains personnages.

J'ai pas grand chose à en dire, vu que j'ai été séduite et vraiment surprise, mais je sais que beaucoup trouveront ce film lent et ennuyeux vu qu'il s'y passe peu de choses. Mais chez moi ça a fait son petit effet et je regrette pas de l'avoir visionné. Une famille atypique, étrange et qui sème la mort parce qu'elle n'a pas le choix pour survivre.

La fin est juste magnifique et je me suis beaucoup attachée aux personnages !

a voir !



Heather et son père arrive dans une nouvelle ville. Cette dernière qui a l'habitude de devoir changer d'identité, ne sait pas réellement ce qu'elle fuit ni pourquoi malgré les raisons que lui donne son père. Lorsqu'elle fait son entrée dans un nouveau lycée, elle se sent très vite épié par un homme qui semble en savoir beaucoup sur elle. Elle fera très vite la connaissance d'un garçon qu'elle semble intriguer fortement alors qu'elle ne souhaite pas se faire d'amis. Lorsque son père disparait et qu'un étrange message lui demande de revenir à Silent Hill, Heather comprend qu'elle trouvera là-bas bon nombre de réponses.

Dans l'ensemble Silent Hill 2 film est sympathique, mais pas aussi fort que le premier. Le mélange monde obscur et réalité et trop utilisé et du coup ne dérange plus le téléspectateur autant que chez son prédécesseur.

A cela s'ajoute une histoire d'amour trop rapide entre Heather et Vincent et j'ai eu là l'impression que le film ajoute cela pour surfer sur la vague "romance adolescente" qui défile sur nos écrans. J'ai donc trouvé que cela gâché un peu l'atmosphère du film qui pourtant avait de quoi me ravir.

De plus certaines séquences sont trop vite expédiées alors qu'elles auraient mérité d'avoir plus de place dans le film comme la rencontre avec Alessa. Cela m'a beaucoup déçue de voir que le réalisateur ne lui accorde que si peu de temps à ce personnage énigmatique et qui fait la force de l'histoire.


Spoiler:
Elle meurt en 2 minutes chronos, non mais, sérieux ça craint .


Les personnages de Silent Hill sont pour le coup toujours présent et toujours aussi déstabilisant, ayant chacun leur moment de gloire dans le film. L'homme triangle par exemple est toujours aussi effrayant et dangereux et les infirmières ont toujours autant de manières angoissantes et semblent plus en forme que jamais.

Au final c'est une suite sympa, mais qui n'arrive pas à la hauteur du premier.



Richard Stitches Grindle est un clown. Son boulot? Animer les fêtes d'anniversaire des enfants. Mais derrière son apparence de clown négligé, Richard est quelqu'un d'antipathique et qui ne semble guère apprécier son travail. Lorsqu'il se rend à un goûter d'anniversaire, il est loin de se douter que les enfants lui feront vivre un véritable enfer et deviendront ses meurtriers par accident. Six ans plus tard, Tom est sous anti-dépresseurs. Il n'a jamais oublié le clown de son anniversaire et vit dans la peur de le voir revenir. Le jour de ses seize ans, tandis que ses amis lui ont organisé une fête surprise, Stitches est de retour d'entre les morts, bien décidé à terminer ce qu'il a commencé six ans plus tôt et à se venger de ce groupe d'enfants qui l'avait ridiculisé.

Il y a des films qui ont ce petit quelque chose qui vous attire et vous fait de belles promesses. C'est le cas de Stitches, un film d'horreur avec comme star un clown. Certes, ce n'est pas très innovant, des clowns on en voit souvent à commencer par Grippe-Sous, Le Clown du genre, celui qui a effrayé l'enfant en chacun de nous. Mais Stitches défend chèrement sa place dans le palmarès des clowns effrayants !

Doté d'un humour noir et macabre, il n'hésite pas à jouer des tours à ses bourreaux, se souvenant à chaque fois de ce qu'eux-même lui ont fait subir alors qu'ils n'étaient que des enfants. D'un certain côté, je pense que c'est hélas tout à fait possible à notre époque, de voir des enfants réagir de la sorte face à un clown. Et là on se rend compte que les enfants ne sont plus ce qu'ils étaient !

Stitches en plus d'offrir un humour carnassier dont je suis friande, offre son lot de meurtres très drôles et complètement loufoques. Le réalisateur avait de l'imagination et c'est un autre bon point pour ce film. Oui c'est gore, parfois très écoeurant pour les âmes sensibles, mais chaque fois, le clown apporte sa touche d'humour et on en oublie de suite le carnage dont il est l'auteur.

Si les autres protagonistes n'ont rien d'extra et sont plutôt clichés, le jeu d'acteur est passablement bon, même très bon dans le cas du clown. L'auteur donne de sa personne et ça se voit !

Le seul défaut de ce film à mon sens c'est la mythologie tournant autour des clowns et d'un oeuf. C'est peut-être de trop et pas nécessaire, dans le sens où le film sans cela aurait été génial de toute façon.

Au final, Stitches est un film drôle, gore, surprenant et qui tente d'innover un peu quelque chose de trop utilisé dans le cinéma d'horreur. Film a prendre au second degré du début à la fin !



Que dire à part :love: :love: :love: ?

La réalisation est belle, soignée. Les décors sont juste magnifiques, sublimes, enchanteurs. Peter Jackson nous offre un nouveau bijoux que j'ai même trouvé mieux tourné que le seigneur des anneaux !

J'adore le jeune roi des nains, il est torturé, beau, attachant et son combat final m'a juste estomaqué !

Spoiler:
la classe quand il saute de l'arbre entouré par les flammes pour vaincre son ennemi de toujours... mais wahou j'en bavais tellement c'était sexy :love:


Retrouver Gollum et voir à quel point Peter Jackson l'a rendu encore plus glauque que dans le SDA c'est juste génial !

C'est le plus beau film que j'ai vu cette année, une bombe charismatique. Des acteurs au top et tellement de bonnes choses...

je vais le revoir sans souci des dizaines de dizaines de fois je le sens !!



2 commentaires:

  1. Merci! J'hésitais entre Punishment et the Hike et bien maintenant je pense que mon choix est fait! Ce sera le second!

    J'ai aussi passé un très bon moment devant The Hamiltons...drôle de fratrie en effet!

    Quant au Hobbit que dire à part <3 <3 <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. the hike est plus soigné que Punishment, enfin de mon point de vue ^^

      Supprimer

Laisser une trace!