samedi 12 janvier 2013

Cosplay Animal, Tome 8 Watari Sakô

Année d'édition : 2013
Edition : Kurokawa
Nombre de pages : 192
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Le choc ! Rika annonce à Hajime qu'elle veut se séparer alors qu'il retourne aux États-Unis ! Un tome 8 qui vaut le coup d'œil !
Rika retombe dans les bras de Hajime. Mais son aventure avec Arata ne s'efface pas pour autant... Elle prend ses responsabilités et lui annonce sa volonté de se séparer ! Arata, de son côté, tente de guérir son cœur brisé. Une vie nouvelle commence pour nos héros ! 






Rika toujours avec Hajime l'a trahi lorsqu'il était aux États-Unis au chevet de son père malade. Arata, le meilleur ami de Hajime, n'a jamais caché ses sentiments pour la jeune fille. Profitant de l'absence d'Hajime, il s'est rapproché de Rika. Lorsque Hajime revient de son séjour, Rika ne peut faire comme si de rien n'était et avoue à Hajime qu'Arata s'est retrouvé dans sa chambre. Perdue, la jeune fille décide même de rompre avec celui qu'elle aime depuis si longtemps afin de leur donner du temps pour se retrouver. Mais lorsqu'elle se rend compte à quel point elle tient à lui, elle ne peut se retenir de se jeter à son cou pour lui crier son amour. Pendant qu'elle file de nouveau le parfait amour avec Hajime, Arata, lui, panse ses blessures amoureuses et tente d'oublier la jeune fille. Mais l'épreuve s'avérera plus difficile que ce qu'il pensait.

Ce huitième tome de Cosplay Animal nous permet d'approfondir les sentiments de certains personnages, chose moins évidente dans les tomes précédents. Ici, on se focalise sur Arata et sa déception amoureuse puisqu'il se rend compte que Rika et Hajime sont faits pour être ensemble. La tâche qui l'attend sera de prendre sur lui pour tenter de ne plus penser à la jeune fille. On le sent malheureux et impuissant devant ses sentiments très forts, mais ses amis vont tenter le tout pour le tout et lui organiser des speed datings et autres rendez-vous arrangés pour tenter de lui changer les idées. Ce fut d'ailleurs assez drôle de le voir vêtir de nombreux costumes selon les jeunes filles qu'il devait rencontrer.

J'ai senti ce tome-ci plus mature que le précédent que j'avais lu. On ressent bien l'attirance de Rika et Hajime, même s'ils sont tous les deux très maladroits et ne savent pas forcément comment se dire leurs sentiments. Je regrette cependant que le roman soit vraiment centré sur ces trois personnages, même si un quart du manga est réservé exclusivement au restaurant le Felice et j'avoue avoir été un peu perdue par toutes ces histoires décousues que l'auteur nous propose pour satisfaire notre curiosité sur les nouveaux serveurs du Felice (tous forcément très mignons) et sur le patron de ce restaurant, qui reste néanmoins toujours aussi mystérieux.

Visuellement, ce huitième tome est à la hauteur des autres avec dans l'ensemble des personnages bien rendus, des expressions superbes, même si je regrette que certains personnages masculins se ressemblent trop (le patron, Hajime et Awamiya par exemple). Autre petit reproche que j'aurais à faire, c'est l'abondance de personnages masculins et peu de personnages féminins (aucun d'important durant tout ce tome).

En bref, on y lit une réelle évolution dans les relations et certains passages sont très drôles. De quoi plaire aux amateurs de Shojo !


Ma note :






2 commentaires:

  1. J'ose plus me lancer dans des mangas, j'ai été trop souvent déçue je crois...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça dépend de ce que tu recherches je pense ^^

      Supprimer

Laisser une trace!