mardi 11 octobre 2011

Resident evil Director's cut

Resident Evil Director's Cut fut donc annoncé avec :
- Trois modes de difficultés.
- Plus de censure
-et une démo jouable de resident evil 2.
- De nouveaux angles de vue par rapport au jeu normal.
- Un mode avancé à ne pas négliger ^^
 
Le scénario :
D'étranges événements se sont produits dans les montagnes entourant la petite ville de Racoon City. De nombreuses personnes ont en effet été portées disparues, et le corps déchiqueté d'une jeune randonneuse a été retrouvé au bord d'une rivière. Les forces de police pensent alors avoir affaire à une meute de chiens sauvages ou à de plus gros prédateurs, comme des ours ou des pumas. Mais les meurtres continuent et on pense de plus en plus à une sorte de secte, qui se serait certainement installée dans l'immense forêt entourant Racoon City. La ville décide de réagir et la police envoie alors les membres de l'équipe bravo des STARS (Special Tactics and Rescue Squad), une unité d'élite spécialisée dans les interventions périlleuses et musclées, pour lever le mystère sur ces « meurtres ». Mais l'équipe Bravo a disparu au-dessus de la forêt et toutes les communications ont été soudainement coupées. Albert Wesker, alors capitaine des STARS de Racoon City, décide d'intervenir lui-même et de partir avec l'équipe Alpha, afin de retrouver la trace de l'équipe Bravo et de mener l'enquête. À peine arrivés sur les lieux du crash de l'hélicoptère de l'équipe Bravo, les problèmes surviennent: Joseph Frost est dévoré vivant par des chiens zombies (les Cerberus), le pilote de leur hélicoptère s'enfuit avec l'appareil par crainte de se faire attaquer et le reste de l'équipe se sauve pour éviter de finir en charpie. Ils courent se réfugier dans un mystérieux manoir situé non loin de là...
 
Ce que j'en ai pensé :
Certes ce jeu n'est plus récent, et pourtant j'ai pris un plaisir incroyable à me relancer dans celui-ci. J'ai commencé le jeu en difficulté facile avec Jill qui commence dès le départ avec un revolver et qui est à mes yeux le mode le plus simple. La redécouverte du manoir m'a complètement charmée!
http://www.thatvideogameblog.com/wp-content/uploads/2009/05/resident-evil.jpg On commence donc l'aventure accompagné de Wesker, alias le big boss et Barry, notre collègue et dès le début, le film d'introduction nous laisse penser que ce jeu ne nous laissera aucun répit. D'ailleurs à l'époque la cinématique plutôt gore du début de jeu en avait étonné plus d'un! Alors donc, on commence l'aventure par un gros souci : l'un de vos collègues a disparu et vous entendez dans le manoir des coups de feu. Automatiquement, vous êtes lancés dans une quête pour trouver un moyen de vous échapper de ce lieu maudit, en sauvant, si possible, vos collègues.
Concernant l'histoire donc, rien à en redire. C'est un bijoux, et on comprend l'engouement dont les joueurs ont fait preuve avec ce jeu-ci. L'histoire est complexe, les lieux sont propices à vous faire sursauter, bref on a ici un vrai survival horror comme on les aime tant.
http://ui27.gamefaqs.com/1722/gfs_10835_2_10.jpgConcernant la luminosité des lieux, le tout est fait de manières à ce que la moindre chose suspecte réveille votre curiosité et surtout vous donne envie de vite filer!
Les personnages sont assez travaillés psychologiquement. C'est un réel plaisir de les découvrir et d'avoir des interactions qui révèlent des choses plus ou moins importantes.
Concernant la jouabilité, elle st très facile à prendre en main et la durée de vie peut varier. J'ai d'ailleurs fini le jeu en facile en 4h et le mode avance en 5h avec Chris.
En bref ce jeu reste à mes yeux l'un des meilleurs survival horror jamais inventé!
Ma note :5/5 ( parce que je suis fan!)
Et en bonus la vidéo d'introduction pour vos beaux yeux ^^
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!